Personnes daltoniennes : des nanoparticules d’or dans les lentilles de contact à la rescousse !

Auteur: Claire Xavier

La déficience de perception des couleurs ou tout simplement le daltonisme, présente un trouble générique de la vue qui se traduit par la difficulté de distinguer les couleurs ou les nuances. En moyenne 8 % des hommes et 0,5 % des femmes en sont concernés. Ce problème de la vision s’explique par l’absence ou la déficience d’un ou plus des trois types de cônes de la rétine. Dans la majorité des cas, les personnes daltoniennes perçoivent uniquement deux couleurs dominantes comme le bleu et le jaune, mais ont tendance à confondre les nuances du rouge et du vert. Des lunettes teintées sont à disposition de ces individus pour qu’ils puissent mieux distinguer les couleurs. Cependant, leur efficacité est plutôt limitée d’où la nécessite de nouvelles approches innovantes. Et des scientifiques proposent les nanoparticules d’or !

Les nanoparticules d’or dans les lentilles de contact, peuvent-elles aider les personnes daltoniennes ?

personnes daltoniennes solution possible lentilles de contact nanoparticules d'or


Outre les lunettes teintées, des lentilles de contact teintées sont également en voie de développement, mais elles sont controversées, car leur matière est considérée instable, ce qui s’avère néfaste pour la vision. Pourtant, une solution proposée par des chercheurs de l’American Chemical Society semble assez prometteuse. Ils offrent aux personnes daltoniennes des lentilles de contact qui contiennent des nanoparticules d’or. À titre d’information, les nanocomposites ne sont pas toxiques et ne présentent pas de danger pour la santé. Cette technique révolutionnaire améliorera donc le contraste rouge-vert de façon inoffensive et efficace.

personnes daltoniennes solution potentielle lentielles de contacts nanoparticules d'or


Mais comment au juste étaient fabriquées ces lentilles de contact ? Alors, les experts ont fait un mélange homogène de nanoparticules d’or et d’hydrogel polymère. Cela leur a permis d’obtenir des gels roses filtrant la lumière dans les 520-580 nm. Autrement dit, les longueurs où le rouge et le vert se croisent. Pour tester l’efficacité de leur outil, les scientifiques l’ont comparé à des lunettes teintées en vente libre et à des lentilles en rose vif qu’ils avaient produites dans le passé.

Les résultats ont dévoilé que les lentilles de contacts avec des nanoparticules d’or sont beaucoup plus efficaces et ne posent pas de problèmes de sécurité. Les résultats de l’étude sont disponibles dans la revue ACS Nano.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué