Une étude a prouvé que les particules de pollution atmosphérique peuvent atteindre le placenta

Auteur: Claire Xavier

Une recherche récente datant du 7 octobre a révélé une accumulation de dioxyde de titane dans les placentas de 22 mères volontaires. Il est devenu donc clair que certaines substances sont capables de traverser le placenta et de contaminer l’environnement fœtal. C’est donc sans surprise que des scientifiques ont découvert des particules de pollution atmosphérique et des métaux à base de carbone incorporés dans les cellules placentaires. Il n’existe pas encore de preuves définitives sur des particules de pollution chez les fœtus.

Des particules de pollution atmosphérique peuvent atteindre le placenta

particules de pollution atmosphérique traverser le placenta nouvelle étude


Une étude publiée dans Science of the Total Environment en septembre a dévoilé la présence de particules de pollution atmosphérique liées à la circulation urbaine dans les placentas de 15 femmes enceintes en bonne santé à Londres. La recherche était menée par une équipe de scientifiques de l’Université Queen Mary de Londres.

Plus précisément, l’étude a montré que chaque fois qu’une femme enceinte inhale une bouffée d’air pollué, des particules de pollution atmosphérique peuvent se déplacer à travers son corps et s’installer dans les poumons, le cœur ou le cerveau. Grâce aux analyses en question, les scientifiques savent déjà que ces particules polluantes sont tout à fait capables de se loger dans le placenta et probablement dans le fœtus.

L’étude a analysé les données provenant de femmes exposées à une quantité de matières particulaires au-dessus de la limite proposée par l’Organisation mondiale de la Santé – 2.5 PM. En examinant leurs placentas, les scientifiques ont constaté la présence de particules noires.

grossesse pollution de l'air matières particulaires placenta


La plupart de ces particules sont à base de carbone mais des traces de métaux tels que silice, phosphore, calcium, fer, chrome et voire titane et zinc, ont été découvertes aussi. Une exposition à des particules de ce genre peut avoir des effets néfastes sur la santé dont lésions cérébrales, cardiaques et pulmonaires. En ce qui concerne les femmes enceintes, même une exposition à de faibles niveaux d’air pollué peut causer une naissance prématurée ou encore des problèmes de santé chez l’enfant.

Source : Science of the Total Environment

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué