Métaux lourds dans les poissons – peut-on s’intoxiquer ?

Auteur: Hélène Proux

Le poisson est considéré comme un élément important de tout régime alimentaire et s’il est consommé conformément aux directives, il fournit une gamme de vitamines, de minéraux et d’autres nutriments à l’organisme. Celui-ci est aussi riche en acides gras essentiels oméga-3 qui favorisent la santé du cœur, des yeux, du cerveau, des articulations et de la peau. La consommation régulière de poisson peut réduire le risque de diverses maladies et troubles, notamment: l’asthme, la démence, le diabète et les conditions inflammatoires. Il est également riche en iode, B12, zinc et vitamines A et D. Cependant, manger certaines espèces peut causer un problème de santé en raison de la quantité de métaux lourds et d’autres contaminateurs dans l’eau. Effectivement, la présence de mercure dans le poisson ne signifie pas que vous devez vous en abstenez totalement – il existe des moyens de le consommer en toute sécurité. Il suffit de savoir à quelle fréquence le consommer et quels types choisir.

Qu’est-ce que les métaux lourds ?

métaux lourds consommation poissons risque intoxication


Il n’y a pas de définition exacte de ce que sont les métaux lourds mais certaines descriptions sont basées sur la densité. Le cuivre, le nickel, le cadmium, le fer, le plomb, le mercure et le zinc entrent généralement dans cette catégorie. Si l’on parle de ceux qui sont présents dans l’océan et de leurs effets sur la santé humaine, le plomb, le mercure et le cadmium sont certainement les plus préoccupants.

D’une part, les métaux lourds s’accumulent dans l’eau en raison de l’activité industrielle. D’autre part, il faut mentionner qu’ils sont un composant naturel de la croûte terrestre et les intempéries et l’érosion entraînent leur passage dans l’eau. Leur quantité, en particulier celle du mercure, s’élève dans les poissons lorsqu’ils se nourrissent. Le métal est également absorbé par leurs branchies lorsqu’ils nagent. Par la suite, il est converti en méthylmercure, la forme la plus dangereuse.

intoxication pollution eau océan poissons métaux lours


Qui est en risque ?

Toute personne qui consomme des fruits de mer court un certain risque. Le mercure est une neurotoxine connue qui peut se bioaccumuler chez l’homme provoquant des doigts, des lèvres et des orteils engourdis ou picotés, des retards du développement chez les enfants, des douleurs musculaires et articulaires, un risque accru de crise cardiaque. Les femmes enceintes sont les plus sensibles car le système nerveux de leur bébé à naître est le plus vulnérable aux effets nocifs. L’exposition au mercure peut ralentir le développement d’un enfant dans les premières années, affectant l’attention, la mémoire et les étapes du développement, telles que la marche et la parole.

Poissons avec les plus hauts niveaux de mercure

espèces poissons taux élevé métaux lourds intoxication

De manière générale, plus le poisson est gros et vieux, plus le niveau de contamination par les métaux lourds est élevé. D’autres facteurs concernent les espèces de poissons et leur emplacement, leur régime alimentaire et leur habitat. Les exemplaires qui sont au sommet de la chaîne alimentaire océanique ont tendance à contenir plus de mercure. Voici quelques exemples à éviter :

  • Espadon
  • Maquereau royal
  • Requin
  • Barramundi
  • Hoplostète orange
  • Thon rouge

Comment choisir le poisson le plus sûr ? Optez pour un poisson frais pêché dans la nature, dans les eaux australiennes et néo-zélandaises. Les espèces importées, en particulier de Thaïlande, présentent généralement des niveaux de contamination beaucoup plus élevés.

Voici quelques options plus sûres : saumon, thon en conserve, snapper, merlan, anchois, perche, morue, calamars.

Quantité recommandée

Évitez les poissons avec des niveaux hauts de métaux lourds et limitez votre consommation à 2-3 portions par semaine. Une portion équivaut à 150 g pour les adultes et 75 g pour les enfants.

Éliminer les métaux lourds accumulés dans votre corps

Soutenez votre corps en bonne santé afin qu’il puisse évacuer les métaux lourds des tissus. Pour réduire votre charge, adoptez une alimentation riche en fruits et légumes frais pour vous fournir une abondance d’antioxydants et de fibres favorisant les processus de désintoxication naturels.

La coriandre, le zinc, le sélénium, le chardon-Marie, la vitamine C et la chlorelle sont utilisés dans les thérapies naturelles pour soutenir la santé de nos organes de désintoxication importants tels que le foie et les reins.

*Source : superpharmacy.com.au

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué