Manger végétal : l’alimentation à base de végétaux associée à un risque réduit d’AVC

Auteur: Claire Xavier

Dans la majorité des cas, renoncer à la viande est un choix pour des problèmes de santé. En effet, plusieurs études scientifiques révèlent qu’au cours des dernières années, les risques de la consommation importante de viande se sont multipliés. Dans ce contexte, le régime végétarien fait de plus en plus d’adeptes et il est également lié à un risque réduit de maladies cardiovasculaires, de cancer, de diabète, etc. Il en ressort aussi que manger végétal peut diminuer de 10 % le risque d’accident vasculaire cérébral ischémique.

Manger végétal associé à un risque moins élevé d’AVC

manger végétal risque réduit AVC ischémique nouvelle étude


Publiée le 10 mars 2021 dans le journal Neurology, l’étude dévoile qu’un régime alimentaire se basant sur des végétaux, des céréales complètes et des haricots, et excluant les céréales raffinées et les sucres ajoutés, serait capable de diminuer jusqu’à 10 % le risque de souffrir d’un accident vasculaire cérébral ischémique. Celui-ci se traduit par un blocage de la circulation sanguine dans le cerveau.

La recherche dont il est question a suivi 209 508 volontaires pendant plus de 25 ans. Les participants ne souffraient pas d’une maladie cardiovasculaire ni d’un cancer au début de l’expérience. Tous les 2 à 4 ans, ils devaient remplir un questionnaire concernant leurs apports alimentaires pendant l’année précédente.

manger végétal réduire risque accident vasculaire cérébral ischémique régime végétalien nouvelle étude


Les auteurs de l’étude ont divisé les sujets en cinq groupes en fonction de leur régime alimentaire. Durant l’expérience, 6 241 participants au total ont souffert d’un AVC. Sur eux, 3 015 ont eu un accident vasculaire ischémique et 853 – un tel hémorragique.

Les chercheurs ont donc constaté que les personnes ayant tendance à manger végétal présentaient un risque de 10 % moins élevé d’accident vasculaire cérébral et de 8 % pour l’AVC ischémique. Aucune différence à propos du risque d’AVC hémorragique n’a été observée.

Bien que les scientifiques n’aient identifié aucun rapport direct entre l’alimentation végétarienne et le risque d’AVC, ils précisent pourtant que la consommation importante de végétaux se révèle particulièrement utile pour limiter les risques.

Étude parue dans Neurology

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué