Maladies du printemps : 4 conditions qu’on peut attraper au retour des beaux jours

Auteur: Claire Xavier

Compte tenu des confinements, des mesures strictes contre la propagation du coronavirus et le temps froid, on attend avec impatience le retour des beaux jours. Cependant, cela ne signifie pas forcément que la belle saison est sans risques pour la santé. En effet, elle entraîne aussi certaines pathologies. On fait le point sur ces 4 maladies du printemps qu’on peut attraper.

4 maladies du printemps qu’on peut attraper au cours des beaux jours

maladies du printemps prendre en compte allergies retour des beaux jours rhinite allergique


  • Rhinite allergique

Le retour des beaux jours, en particulier de la floraison, n’apporte pas de la joie à tout le monde. Pour quelle raison ? Alors, les allergies au pollen sont au rendez-vous ! Elles présentent en effet l’une des maladies du printemps les plus courantes et les plus gênantes. La rhinite allergique se caractérise par les yeux qui piquent, le nez qui coule et qui gratte, des éternuements et des démangeaisons. Il est recommandé de prendre des antihistaminiques lors des périodes où la pollinisation est plus forte. Cependant, n’hésitez pas à vous consulter avec votre médecin généraliste ou pharmacien avant d’y recourir.

  • Grippe

Bien que la grippe saisonnière soit considérée plutôt comme une maladie hivernale, elle dure en effet jusqu’au printemps. Comme le système immunitaire est déjà affaibli à l’arrivée de la belle saison, on peut facilement contracter le virus de la grippe si ce dernier n’a pas été attrapé en hiver. Comment se protéger ? On adopte des mesures hygiéniques (les mêmes que celles du coronavirus) et on renforce le système immunitaire.

maladies du printemps prendre en compte retour des beaux jours fatigue printanière comment surmonter


  • Fatigue de printemps

L’être humain éprouve très souvent des difficultés à s’adapter aux changements qui surviennent au printemps. Cette condition est très bien connue sous l’appellation fatigue de printemps et léthargie ou flemme printanière. Pour la surmonter, il serait mieux d’effectuer une bonne détox du printemps, de s’exposer régulièrement au soleil en privilégiant la protection solaire bien sûr, ainsi que d’incorporer les aliments anti-fatigue et la gelée royale à votre menu. La prise de compléments alimentaires est également à considérer, mais il vaut mieux d’abord demander l’avis de son médecin.

  • Asthme

Le printemps est sans doute la saison des maladies respiratoires. Une inflammation chronique des voies respiratoires, l’asthme se manifeste par des difficultés à respirer, des douleurs thoraciques, un essoufflement ou encore une sensation d’oppression. L’asthme fait, elle aussi, partie des maladies du printemps, car les allergies augmentent le risque d’une crise asthmatique. D’autres déclencheurs à prendre en compte et à éviter sont les lieux enfumés et ceux qui concentrent de nombreux allergènes.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué