Parodontite et Covid-19 : la maladie des gencives augmente le risque d’une forme grave

Auteur: Claire Xavier

Depuis son déclenchement il y a presque un an, le coronavirus ne cesse pas de surprendre les médecins avec ses effets néfastes sur notre santé. Mais en outre les conséquences du virus, il est primordial de connaître aussi les troubles de santé qui augmentent non seulement le risque de souffrir d’une forme grave du Covid-19, mais aussi celui de décès. On connaît déjà les pathologies comme obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, asthme et d’autres. Il s’avère d’ailleurs que la parodontite, une maladie des gencives chronique inflammatoire, fait, elle aussi, partie de cette liste. Explications.

Parodontite : selon une étude, cette maladie des gencives augmente le risque de forme grave du coronavirus

maladie des gencives parodontite risque accru forme grave coronavirus étude américaine


Selon une étude américaine publiée dans la revue Journal of Clinical Periodontology, la parodontite présente un risque 5 fois plus élevé de complications graves et de la nécessité d’une intubation liées au coronavirus. À cela s’ajoute aussi le risque 9 fois plus élevé de décès par le virus. À titre d’information, d’autres recherches scientifiques menées au Mexique et au Royaume-Uni l’année dernière ont également confirmé le rapport entre le coronavirus et la maladie des gencives en identifiant celle-ci comme un facteur de risque important.

Qui plus est, le symptôme récemment découvert, celui de la « langue Covid » qui provoque un gonflement, une inflammation et une décoloration de la langue, ne fait que renforcer davantage la connexion entre le virus et la bouche. Au cours des années, les scientifiques ont abouti à la conclusion que la santé de la cavité buccale dépend de celle des poumons et du système cardiovasculaire.

maladie des gencives parodontite risque élevé forme grave coronavirus pandémie Covid-19


Les chercheurs américains se penchent sur la théorie que les personnes atteintes de parodontite souffrent également d’une inflammation chronique dans leurs organismes, ce qui peut contribuer aux formes graves du coronavirus. De plus, les problèmes de gencives sont associés à la présence de certaines bactéries dans la cavité buccale. Elles sont susceptibles d’activer des cytokines inflammatoires et de déclencher ainsi une réaction du système immunitaire. Et lorsqu’on y ajoute la lutte contre le coronavirus, une tempête de cytokines peut survenir. Cette dernière est potentiellement mortelle.

Il existe d’ailleurs une deuxième théorie selon laquelle les récepteurs ACE2, agissant comme une entrée pour le SARS-CoV-2 dans le corps, existent en grand nombre dans la bouche et peuvent devenir hyperactifs chez les personnes atteintes de cette maladie des gencives. Cela peut donc réduire la résistance au virus. Cependant, d’autres recherches seront nécessaires pour déterminer le rapport entre le coronavirus et la parodontite qui ne doit pas être du tout sous-estimée.

Étude parue dans Journal of Clinical Periodontology

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué