Comment éviter le mal des transports (cinétose) – 9 conseils utiles

Auteur: Hélène Proux

Le mal des transports, parfois appelé mal de mer ou mal de voiture, est une perturbation très courante de l’oreille interne causée par des mouvements répétés. Tout le monde peut développer ce trouble, mais la sensibilité peut varier d’une personne à l’autre. Le problème affecte le plus souvent les enfants de 2 à 12 ans, les femmes enceintes et les personnes sujettes aux migraines. En plus des voyages en mer, le mal des transports peut se développer à partir du déplacement d’une voiture ou de la turbulence dans un avion.

Quels sont les symptômes du mal des transports ?

conseils utiles gestes éviter mal transports avion voiture bateau


Les symptômes proviennent de l’oreille interne (labyrinthe) en raison de changements dans le sens de l’équilibre. Ils peuvent inclure :

  • nausée
  • vomissement
  • vertige
  • transpiration
  • sentiment de malaise

Quels gestes adopter pour un soulagement immédiat ?

que faire éviter cinétose mal de transports bateau avion voiture


1. Prendre le contrôle

Si vous êtes passager, pensez à prendre le volant du véhicule. Les scientifiques pensent que le mal des transports est causé lorsque le mouvement que vos yeux voient est différent du mouvement que votre oreille interne ressent. Si vous conduisez la voiture, ces sens peuvent mieux se connecter.

2. Faites face à la direction dans laquelle vous allez

Si la conduite n’est pas une option, dirigez-vous vers la direction dans laquelle vous voyagez. Encore une fois, cela peut aider à la connexion entre votre sens visuel et votre oreille interne. Sur un ferry, essayez de vous déplacer de la poupe (arrière) à la proue (avant). En outre, certaines personnes rapportent que s’asseoir sur le siège avant réduit les symptômes. Dans une voiture, pensez à échanger votre siège arrière avec quelqu’un qui est assis à l’avant.

3. Gardez les yeux sur l’horizon

Se concentrer sur un objet stationnaire au loin est une autre tactique qui aide avec le stimulus visuel. En bref, vous devrez peut-être changer de position dans le véhicule dans lequel vous voyagez.

4. Changez de position

Certaines personnes trouvent que le fait de se coucher améliore leur mal des transports. Pour d’autres, se lever peut être une meilleure position. Vos options dépendront de votre type de voyage, alors faites des essais pour trouver ce qui vous convient le mieux. Si vous êtes dans une voiture, le fait d’appuyer votre tête contre l’appui-tête peut aider à diminuer les mouvements de la tête.

5. Prenez de l’air (ventilateur ou à l’extérieur)

Ouvrez une fenêtre ou sortez à l’extérieur si votre mal des transports vous surmonte. Si les conditions météorologiques ou votre mode de déplacement ne le permettent pas, tournez les bouches d’aération vers vous ou envisagez d’utiliser un ventilateur pour souffler de l’air sur votre visage. Par ailleurs, la fumée de cigarette peut aggraver votre maladie.

6. Grignotez des craquelins

Manger une collation légère, comme des craquelins salés par exemple, peut soulager les nausées. Cependant, sachez que les aliments lourds, gras ou acides peuvent empirer votre état car ils sont lents à digérer. Planifiez à l’avance des pauses pendant votre voyage, offrant des options de restauration rapide. Les autres alternatives de repas léger comprennent les céréales, le pain, les pommes et les bananes.

7. Buvez de l’eau ou une boisson gazeuse

Des gorgées d’eau froide ou d’une boisson gazeuse peuvent aussi réduire les nausées. Évitez les boissons contenant de la caféine comme le café et les boosters d’énergie qui peuvent contribuer à la déshydratation et aggraver les symptômes. D’autres bons choix incluent le lait et le jus de pomme.

8. Distrayez-vous avec de la musique ou une conversation

Allumez la radio ou entamez une conversation pour ne pas penser à ce que vous ressentez. Les chercheurs ont découvert que l’écoute de la musique peut aider à soulager les nausées et autres troubles physiologiques associés au mal des transports.

9. Laissez votre téléphone et les livres à part

Les personnes qui développent le mal des transports peuvent avoir du mal à lire des livres ou des textes sur différents appareils. Cela remonte à la déconnexion sensorielle entre l’oreille interne et les yeux. Si vous vous concentrez sur quelque chose de près vous pouvez devenir pire. Au lieu de cela, pensez plutôt aux livres audio, à la musique ou même à une sieste pour passer le temps.

*Sources : medicinenet.com, healthline.com

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué