Comment traiter une infection urinaire sans antibiotiques ?

Auteur: Hélène Proux

Une infection des voies urinaires (IVU) est un problème de santé qui touche n’importe quelle partie de ce système, notamment les reins, les uretères, la vessie ou l’urètre. Chaque année, des millions de personnes en sont concernées. Bien qu’une infection urinaire soit traditionnellement traitée par des antibiotiques, il existe également de nombreux remèdes maison qui permettent de la soigner et d’éviter qu’elle ne se reproduise.

Qu’est-ce qu’une infection urinaire et quels sont ses symptômes ?

comment traiter une infection urinaire sans antibiotiques


Les bactéries provenant de l’intestin sont la cause la plus fréquente des infections urinaires mais les champignons et les virus peuvent également être à l’origine du problème. Les deux souches de bactéries Escherichia coli et Staphylococcus saprophyticus sont responsables d’environ 80 % des cas. Les symptômes courants sont les suivants :

  • Une sensation de brûlure au moment d’uriner
  • Des mictions fréquentes
  • Une urine trouble ou foncée
  • Une odeur forte de l’urine
  • Une sensation de vidange incomplète de la vessie
  • Douleur pelvienne

Malgré que les infections urinaires peuvent toucher tout le monde, les femmes y sont plus sujettes. Cela s’explique par le fait que l’urètre, le tube qui transporte l’urine hors de la vessie, est plus court chez les femmes que chez les hommes. Il est donc plus facile pour les bactéries de pénétrer et d’atteindre la vessie. En fait, près de la moitié des femmes connaîtront une infection urinaire à un moment donné de leur vie.

Les antibiotiques sont utilisés pour soulager les cystites et sont parfois pris à faible dose à long terme pour prévenir les récidives. Cependant, il existe aussi plusieurs moyens naturels de se protéger contre ces troubles de santé.

1. Buvez beaucoup de liquides

L’état d’hydratation du corps est lié au risque d’infection des voies urinaires. En réalité, une miction régulière peut éliminer les bactéries nocives. Pour rester hydraté et répondre à vos besoins en liquides, il est préférable de boire de l’eau tout au long de la journée et toujours lorsque vous avez soif.

2. Augmenter l’apport en vitamine C

Certaines preuves montrent que l’augmentation de votre apport en vitamine C pourrait protéger contre les infections des voies urinaires. On pense que ce nutriment agit en augmentant l’acidité de l’urine, tuant ainsi les bactéries dangereuses.

Les fruits et les légumes sont particulièrement riches en vitamine C et sont un bon moyen d’augmenter votre consommation. Les poivrons rouges, les oranges, les pamplemousses et les kiwis contiennent tous la quantité totale recommandée en une seule portion.

soigner une infection urinaire sans antibiotiques


3. Buvez du jus de canneberge non sucré

Boire du jus de canneberge non sucré est l’un des remèdes naturels les plus connus pour les infections urinaires. Les fruits agissent en empêchant les bactéries d’adhérer aux voies urinaires, prévenant ainsi l’inflammation.

4. Prenez un probiotique

Les probiotiques sont des micro-organismes bénéfiques qui sont consommés par les aliments ou les suppléments. Ils peuvent favoriser un équilibre sain des bactéries dans votre intestin. Les probiotiques peuvent être trouvés dans les aliments fermentés, tels que le kéfir maison, le kimchi, le kombucha et le yogourt.

Effectivement, les antibiotiques, la principale ligne de défense conventionnelle contre les infections urinaires, peuvent provoquer des perturbations dans les niveaux de bactéries intestinales. Les probiotiques peuvent être bénéfiques pour restaurer la flore intestinale après un tel traitement agressif.

5. Pratiquez ces habitudes saines

La prévention des infections des voies urinaires commence par la pratique de quelques bonnes habitudes de toilette et d’hygiène. Premièrement, il est important de ne pas retenir l’urine trop longtemps. Cela peut entraîner une accumulation de bactéries, provoquant une infection.

Enfin, lorsque vous utilisez les toilettes, assurez-vous d’essuyer de l’avant vers l’arrière. L’essuyage de l’arrière vers l’avant peut provoquer la propagation des bactéries dans les voies urinaires et est associé à un risque accru d’infections urinaires.

6. Essayez ces suppléments naturels

Plusieurs suppléments naturels peuvent diminuer le risque de développer une infection urinaire.

  • D-mannose : il s’agit d’un type de sucre qu’on trouve dans les canneberges et qui s’est avéré efficace dans le traitement des infections urinaires et la prévention des récidives.
  • Feuille de busserole : également connue sous le nom d’uva-ursi. Une étude a montré qu’une combinaison de feuille de busserole, de racine de pissenlit et de feuille de pissenlit diminuait la récurrence des infections urinaires.
  • Extrait de canneberge : comme le jus de canneberge, l’extrait de canneberge agit en empêchant les bactéries d’adhérer aux voies urinaires.
  • Extrait d’ail : il a été démontré que l’ail a des propriétés antimicrobiennes et peut être capable de bloquer la croissance des bactéries pour prévenir les infections.

Références :

National center for biotechnology information (2011) : « Urinary tract infections in women: etiology and treatment options », Daniele Minardi et coll.

PubMed (2012) : « Cranberries for preventing urinary tract infections », Ruth G Jepson et coll.

PubMed (2013) : « Lactobacillus for preventing recurrent urinary tract infections in women: meta-analysis », Peter M Grin et coll.

National center for biotechnology information (2013) : « Recurrent Urinary Tract Infections Management in Women », Ahmed Al-Badr et Ghadeer Al-Shaikh

National center for biotechnology information (2016) : « D-mannose: a promising support for acute urinary tract infections in women. A pilot study », L Domenici et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué