Des gorilles testés positifs au coronavirus dans un zoo en Californie

Auteur: Claire Xavier

Lundi 11 janvier, les dirigeants de l’un des plus grands jardins zoologiques au monde, celui de San Diego en Californie, ainsi que le gouverneur de l’État, ont annoncé une nouvelle assez intéressante : des gorilles testés positifs au coronavirus ! Il s’agit d’un premier cas qui a étonné le monde, mais a aussi suscité beaucoup de questions. L’établissement est en train de confirmer la source d’infection et suit constamment l’état des animaux. Les spécialistes soupçonnent une transmission éventuelle de l’homme vers l’animal.

Des gorilles testés positifs au coronavirus dans le zoo de San Diego

gorilles testés positifs au coronavirus zoo Californie États-Unis Covid-19


D’après les annonces de l’entreprise et du gouverneur californien Gavin Newson, plusieurs gorilles étaient contaminés par Covid-19. Les animaux malades se trouvent actuellement en quarantaine et l’état de leur santé est surveillé. La maladie s’est manifestée par une toux chez deux gorilles et par d’autres symptômes chez un autre. L’une des directrices du parc animalier, Lisa Peterson, a confirmé que les animaux présentent une congestion légère et une toux mais qu’ils se portent bien.

Après la survenue de ces signes cliniques, les soignants du zoo ont décidé d’effectuer des tests afin de détecter des traces possibles du SARS-CoV-2. Donc, des échantillons de selles provenant des animaux malades ont été collectés. Deux jours plus tard, des laboratoires vétérinaires fédéraux ont confirmé l’infection au Covid-19. Les gorilles testés positifs au coronavirus ainsi que les membres de leur groupe sont placés en quarantaine ensemble. Newsom a précisé qu’ils mangent et boivent.

gorilles testés positifs au coronavirus zoo en Californie pandémie de Covid-19


En ce qui concerne la source de l’infection, elle est en train d’être confirmée, mais une transmission éventuelle de l’homme à l’animal est suspectée. Le zoo de San Diego est actuellement fermé en raison de la situation sanitaire compliquée. Le personnel de l’établissement n’a pas cessé bien évidemment de prendre soin des habitants du parc animalier, tout en respectant les précautions recommandées par les autorités américaines.

Les autorités supposent donc qu’un employé asymptomatique ait pu contaminer les animaux. En effet, les gorilles partagent environ 98% de l’ADN de l’être humain. De plus, des études scientifiques ont confirmé que certains primates peuvent se contaminer par le virus SARS-CoV-2. Cependant, il s’agit du premier cas d’une transmission naturelle.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué