Le ginseng rouge inhiberait les métastases du cancer du poumon

Auteur: Claire Xavier

La médecine traditionnelle chinoise et coréenne se servent des bienfaits du ginseng depuis des siècles et avec raison. Cette racine exceptionnelle est un antioxydant puissant qui diminue l’inflammation, agit comme un stimulant du système immunitaire, aide à faire baisser la glycémie, augmente les niveaux d’énergie, améliore les performances physiques ainsi que les capacités intellectuelles et plus encore. Dans ce contexte, une étude récente a associé le ginseng rouge à une inhibition des métastases du cancer du poumon. Encore une vertu incroyable de cette plante séculaire !

Le ginseng rouge et sa capacité de bloquer les métastases du cancer du poumon

ginseng rouge propriétés anti-cancer inhiber métastases cancer du poumon étude scientifique médecine traditionnelle


Disponible dans le Journal of Ginseng Research depuis le mois de janvier 2021, l’étude était réalisée par des chercheurs de l’Institut coréen des sciences et technologies. Ils ont constaté que deux des composants actifs du ginseng rouge, le Rk1 et le Rg5, présenteraient des propriétés anti-cancer confirmées contre les métastases du cancer du poumon. Le mérite pour cette découverte revient au développement d’une nouvelle approche de traitement de cette plante racine. Baptisée KMxG, cette technique utilise le même principe que celui des micro-ondes et augmente de plus de 20 fois la concentration des trois principaux composants actifs du ginseng rouge : le Rg3, le Rk1 et le Rg5.

À titre d’information, on parle de ginseng rouge ou encore de ginseng rouge coréen quand la racine de la plante est séchée après avoir été traitée à la vapeur. En revanche, le ginseng asiatique ou blanc est celui dont la racine n’est que nettoyée et séchée.

ginseng rouge propriétés anti-cancéreuses étude scientifique freiner métastases cancer du poumon


On parle de métastase lorsque les cellules cancéreuses s’étendent à d’autres tissus et commencent à s’y développer. Pour les besoins de leur étude, les scientifiques ont traité les cellules cancéreuses de poumon avec  les deux composants actifs du ginseng rouge susmentionnés : le Rk1 et le Rg5. Ces derniers étaient préalablement soumis à la technologie KMxG. Les résultats ont révélé que ces composants freinaient efficacement de différents processus associés aux métastases du cancer engendrées par le TGF-β1, une protéine cytokine liée au cancer du poumon.

Les auteurs de l’étude croient que ces preuves scientifiques pourraient être utiles au développement de médicaments anti-cancer issus de produits naturels.

Étude publiée dans le Journal of Ginseng Research

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué