Covid : les femmes enceintes peuvent recevoir son vaccin au début de leur grossesse

Auteur: Claire Xavier

Femmes enceintes et vaccin Covid-19 : un sujet très discuté qui a également suscité des polémiques surtout dans les réseaux sociaux. Jusqu’ici, les futures mamans pouvaient se faire vacciner à partir du deuxième trimestre de leur grossesse. Mais mardi, le 20 juillet, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé qu’une femme enceinte peut recevoir son vaccin tout au début de sa grossesse, c’est-à-dire au premier trimestre.

Femmes enceintes & vaccin Covid-19 : vaccination possible au début de la grossesse

femmes enceintes vaccin covid-19 pandémie coronavirus vaccination déjà possible dès le premier trimestre de grossesse Olivier Véran


Mardi, le 20 juillet, Olivier Véran a déclaré qu’à l’exception de trois situations « qui concernent potentiellement quelques centaines de Français, il n’y a aucune contre-indication au vaccin ARN messager y compris la grossesse au premier trimestre », relaye Le Monde.

Rappelons qu’à ce stade, le vaccin Covid-19 n’était pas recommandé aux femmes enceintes, en début de grossesse, en vue du manque des données. Dans un communiqué de 3 avril, la Direction générale de la Santé a annoncé l’accès prioritaire à la vaccination contre le Covid-19 aux femmes enceintes, avec ou sans comorbidités. Les futures mamans pouvaient se faire vacciner à partir du deuxième trimestre, soit plus de quatre mois de gestation.

Cependant, certaines femmes enceintes ont reçu une dose de vaccin notamment au début de leur grossesse, en particulier, quand elles n’étaient pas encore conscientes de cette dernière. Aucun risque particulier n’a été remarqué auprès de ces femmes.

femmes enceintes vaccin covid-19 pandémie coronavirus vaccination déjà possible dès le début de grossesse Olivier Véran


Pour ce qui est des trois contre-indications médicales annoncées par le ministre de la Santé, la première inclut notamment le syndrome PIMS : une maladie inflammatoire particulièrement rare qui a touché des enfants et des ados après une contamination par SARS-CoV-2. La deuxième se réfère aux « les réactions type myocardite, péricardite et hépatite sévère ayant nécessité une hospitalisation et faisant suite à une première injection de vaccin d’ARNm », a poursuivi Véran. La troisième contre-indication concerne les personnes allergiques à l’un des composants du sérum : le PEG2000.

Rappelons également que des études ont démontré que le Covid-19 peut entraîner des complications pour les femmes enceintes.

Source :

Le Monde (juillet 2021) : « Vaccin Covid-19 et femmes enceintes : la vaccination est possible dès le début de la grossesse ».

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué