Une étude suggère que faire le ménage améliore la santé cérébrale chez des personnes âgées

Auteur: Claire Xavier

Une pratique agaçante et irritante pour plusieurs personnes, les tâches ménagères sont indispensables du bien-être de nos domiciles. Elles présentent pourtant certaines vertus pour l’Homme notamment en matière de perte de poids en vue de leur capacité de brûler des calories. Une étude récente a d’ailleurs dévoilé encore un bienfait concernant la santé cérébrale. Publiée le 5 février 2021 dans la revue BMC Geriatrics, la recherche démontre que faire le ménage favorise la bonne santé cognitive. Comment ?

Selon une étude, faire le ménage améliore la santé du cerveau

faire le ménage personnes âgées améliorer santé cérébrale activité physique tâches ménagères nouvelle étude


Plusieurs sont les études scientifiques ayant confirmé les effets positifs de l’exercice sur le bien-être cérébral. Mais la recherche canadienne dont nous allons vous parler aujourd’hui est en effet la première à mettre en évidence les bienfaits des tâches ménagères pour le cerveau. On sait que l’activité physique stimule la sécrétion d’hormones du bonheur, ce qui favorise le bon état cérébral. Qu’en est-il du nettoyage ? Alors, l’équipe scientifique a constaté que les personnes âgées consacrant plus de temps à cette activité, profitent d’un cerveau de plus grande taille.

faire le ménage améliorer santé cerveau personnes âgées tâches ménagères activité physique nouvelle étude canadienne


Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont recruté 66 personnes âgées pour réaliser une imagerie cérébrale structurelle et évaluer leur santé ainsi que leur cognition. Leur temps consacré aux tâches ménagères était également pris en compte. Ces dernières incluaient rangement, dépoussiérage, courses, jardinage, etc. Les résultats ont révélé que les personnes qui passent plus de temps à faire le ménage, peu importe la quantité des tâches, bénéficient d’un plus grand volume cérébral. Concrètement, ce phénomène s’est manifesté dans l’hippocampe, qui joue un rôle crucial dans les processus de mémorisation, ainsi que dans le lobe frontal qui participe aux plusieurs aspects de la cognition.

Les auteurs de l’étude expliquent que la planification et l’organisation de ces activités peuvent stimuler le développement de nouvelles connexions neuronales même en vieillissant. Qui plus est, faire le ménage pousse les personnes âgées à bouger plus, ce qui est associé à une meilleure santé cérébrale et cardiaque. En fin de compte, on connaît très bien les effets néfastes de la sédentarité pour la santé en général.

Référence : BMC Geriatrics (2021) : « Household physical activity is positively associated with gray matter volume in older adults », Noah D. Koblinsky et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué