Nomophobie : la dépendance au smartphone est dangereuse pour la santé

Auteur: Claire Xavier

Avez-vous entendu parler de nomophobie ? Alors, pour ceux qui l’ignorent, ce terme concerne l’utilisation démesurée des portables, plus précisément la dépendance à ceux-ci. En d’autres termes, la peur d’être séparé de son appareil mobile. Pourtant, cette dépendance du monde moderne s’avère dangereuse pour la santé et peut entraîner des conséquences graves pour les utilisateurs. Une étude australienne fait le point sur la dépendance au smartphone !

Dépendance au smartphone : la nomophobie se révèle dangereuse pour la santé

dépendance au smartphone nomophobie dangers santé étude australienne


Utiliser les réseaux sociaux constamment, regarder des vidéos, jouer à des jeux variés… les smartphones sont toujours dans nos mains et envahissent nos esprits. De plus, face aux confinements et à la réduction drastique des contacts sociaux, les écrans ont occupé une place centrale dans nos vies, en particulier de celles des ados qui y consacrent trop de temps.

Cependant, selon des chercheurs de l’Université de Monash à Melbourne en Australie, ayant étudié le phénomène de nomophobie, ce comportement fragilise la santé physique et mentale. Leur étude est parue dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health le 19 août.

dépendance au smartphone nomophobie dangers santé étude scientifique


Pour les besoins de leur recherche, les experts ont recruté 2838 personnes dont environ 43% ont rapporté avoir utilisé leur portable plus de 3 heures au quotidien. Pire encore, 99,2% des participants ont affirmé une forme de nomophobie. Selon les scientifiques, plus on présente un niveau élevé de dépendance au smartphone, plus on est susceptible de développer des comportements dangereux.

Les résultats ont dévoilé que les sujets âgés de 18 à 25 ans montrent les niveaux les plus élevés de nomophobie et que la dépendance au smartphone de façon dangereuse survient plus souvent chez les hommes que chez les femmes. Mais en quoi consistent au juste ces comportements dangereux ? Alors, la recherche dévoile aussi que les personnes souffrant de nomophobie sont 10 fois plus sujettes à utiliser leur portable dans un lieu interdit et 14 fois plus sujettes de l’utiliser de manière dangereuse comme conduire une voiture.

Les chercheurs concluent que la nomophobie ou la peur d’être sans son appareil mobile peut susciter une utilisation problématique voire dangereuse pour la santé. Il s’agit notamment d’une surutilisation, d’un mode de vie antisocial ou d’un comportement physiquement compromettant.

Découvrez l’étude complète ici

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué