Dengue traitement : quels médicaments privilégier et lesquels éviter ?

Auteur: Claire Xavier

Une maladie virale présente dans toutes les régions tropicales, la dengue est transmise par la piqûre d’un moustique diurne du genre Aedes contaminé par le virus de la maladie. Dans la majorité des cas, il s’agit du fameux moustique tigre qui a mis plusieurs zones de l’Hexagone en rouge au cours des dernières années. À titre d’exemple, cet insecte était présent dans 67 départements en France l’année dernière, soit environ 65 % du territoire. Et si le mode de transmission et les symptômes sont bien connus, qu’en est-il de la dengue traitement ? En existe-t-il un ?

Dengue traitement : qu’en sait-on ?

dengue traitement vaccin que sait-on conseils médicaments à privilégier et à éviter grippe tropicale


Pour ce qui est des symptômes de la dengue, ceux-ci se manifestent dans les 4-10 jours (période d’incubation) suivant la piqûre du moustique et perdurent entre 2 et 7 jours. Cette maladie virale se caractérise par une forte fièvre, des courbatures, des maux de tête, des nausées, etc. Des signes qui peuvent être facilement confondus avec ceux du Covid-19. Cependant, la dengue peut entraîner des complications durant la phase critique qui est en effet considérée potentiellement mortelle. Baptisée dengue sévère, elle débute de 3 à 7 jours une fois la maladie s’est annoncée. Dans ce cas, la surveillance est vitale pendant les 24-48 heures suivantes pour éviter les complications et le décès.

Dénommée grippe tropicale, la dengue progresse aujourd’hui de façon très importante, ce qui l’inscrit actuellement aux rangs des maladies dites « réémergentes », affirme l’Institut Pasteur. Pour ce qui est de la dengue traitement, la société explique qu’il n’existe à ce stade « ni traitement spécifique ni vaccin commercialisé pour combattre cette maladie ». De nombreuses recherches sont pourtant en cours.

dengue traitement existe-t-il vaccin médicaments grippe tropicale piqûres moustiques protection individuelle


L’Organisation mondiale de la Santé recommande la prise d’antipyrétiques et d’analgésiques, comme acétaminophène ou paracétamol, pour faire baisser la fièvre et apaiser les douleurs musculaires. En revanche, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens qui ont tendance à fluidifier le sang, tels que l’ibuprofène et l’aspirine, sont à éviter de toute urgence au risque de complications. En ce qui concerne la dengue sévère, une prise en charge par des professionnels de santé est cruciale, ces patients doivent impérativement consulter leur médecin dès que les symptômes apparaissent.

Donc, en l’absence de traitement et de vaccin, « les seuls moyens de lutte existants sont le contrôle des moustiques vecteurs dans les zones concernées et la protection individuelle contre les piqûres de moustiques  », précise encore l’Institut Pasteur.

Références :

Institut Pasteur (octobre 2019) : « Dengue ».

Organisation Mondiale de la Santé (juin 2020) : « Dengue et dengue sévère ».

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué