Étude : manger coloré diminuerait le risque de souffrir de déclin cognitif

Auteur: Claire Xavier

Manger sain et équilibré est bon pour la santé, c’est un fait ! En outre, nombreuses sont les études scientifiques à soutenir cette affirmation. Une telle récemment publiée dans la revue Neurology suggère que la consommation importante de fruits et de légumes peut réduire le risque de déclin cognitif de 20%. Il s’agit plus particulièrement d’aliments riches en un groupe d’antioxydants assez puissants : les flavonoïdes.

Manger plus de fruits et légumes diminue le risque de déclin cognitif

déclin cognitif réduire risque manger coloré fruits légumes antioxydants puissants flavonoïdes nouvelle étude


Parmi les différents types de la famille des flavonoïdes, il s’est révélé que les flavones et les anthocyanes auraient les propriétés les plus protectrices. Pour ceux d’entre vous qui l’ignorez, les flavonoïdes sont des composés naturellement présents dans les plantes et sont particulièrement réputés pour leurs propriétés antioxydantes puissantes. Selon les auteurs de l’étude, ces composés empêchent la réduction de la réflexion avec l’âge. Autrement dit, les résultats de la recherche dévoilent que de simples changements dans le régime alimentaire pourraient contribuer à la prévention du déclin cognitif.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont suivi 77 335 personnes au total pendant 20 ans. Sur elles, 49 493 étaient des femmes âgées en moyenne de 48 ans et 27 842 étaient des hommes d’un âge moyen de 51 ans. Au cours de ces 20 ans, les participants ont rempli de nombreux questionnaires portant sur la consommation de plusieurs aliments afin d’évaluer leur apport en flavonoïdes. La capacité cognitive de ces personnes était également évaluée à travers des questions sur des difficultés anormales de se souvenir d’événements récents ou d’une courte liste d’articles. Cela a permis de détecter de troubles précoces de la mémoire.

déclin cognitif diminuer risque manger coloré fruits légumes antioxydants puissants flavonoïdes nouvelle étude


Un apport plus élevé en flavonoïdes était associé à une probabilité plus faible de souffrir de déclin cognitif. Les personnes qui consommaient le plus de flavonoïdes couraient 20% moins de risque d’en souffrir. Leur apport quotidien consistait d’environ 600 mg contre 150 mg chez les plus faibles consommateurs.

Plus tard dans leurs analyses, les chercheurs se sont concentrés sur des flavonoïdes individuels. Ainsi, ils ont constaté que les flavones qu’on retrouve dans les légumes jaunes et oranges, ainsi que dans certains fruits et épices  ont présenté les propriétés protectrices les plus fortes : une diminution de 38 % du risque de déclin cognitif qui permet de gagner entre trois et quatre ans.

Les anthocyanes, un autre type d’antioxydant de la famille des flavonoïdes, étaient liées à 24% moins de risque de déclin cognitif. On les retrouve dans les myrtilles, les mûres et les cerises.

Référence :

Neurology (juillet 2021) : « Long-term Dietary Flavonoid Intake and Subjective Cognitive Decline in US Men and Women », Walter Willett et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué