Des taux élevés d’oméga-3 peuvent diminuer le risque de décès du Covid-19

Auteur: Claire Xavier

Les acides gras oméga-3 offrent de nombreux bienfaits pour la santé et sont en effet indispensables au bon développement et fonctionnement de l’organisme. En plus de renforcer le système immunitaire et le métabolisme, ils aident à prévenir les maladies cardiovasculaires et neuro-dégénératives, certains cancers, le diabète et la dégénérescence maculaire liée à l’âge. À cela s’ajoute aussi leur capacité d’améliorer les fonctions cérébrales et de favoriser la santé mentale. Il semble d’ailleurs que ces acides gras pourraient participer à la lutte contre le coronavirus. D’après une recherche américaine, les personnes ayant un taux sanguin élevé d’oméga-3 ont moins de risque de décès du Covid-19.

Les acides gras oméga-3 et le risque réduit de décès du Covid-19

décès du Covid-19 acides gras oméga-3 réduire le risque de fatalité étude pilote américaine


Des scientifiques du Fatty Acid Research Insitute ont travaillé en collaboration avec le centre médical Cedars-Sinai à Los Angeles, aux États-Unis, pour réaliser une étude pilote destinée au rapport entre le taux d’oméga-3 et le risque de décès du Covid-19. Les résultats ont paru le 20 janvier 2021 dans la revue spécialisée Prostaglandins, Leukotrienes and Essential Fatty Acids.

Des travaux scientifiques précédents ont suggéré que les oméga-3 pourraient avoir des effets bénéfiques chez des personnes touchées par le coronavirus. Mais jusqu’ici, aucune étude n’a validé ces informations.

réduire le risque de décès du Covid-19 acides gras oméga-3 étude pilote américaine


Les résultats de l’étude américaine indiquent que le risque de décès du Covid-19 est quatre fois plus élevé chez les personnes dont l’indice oméga-3 est inférieur. Les scientifiques expliquent que l’orage (tempête) de cytokines, une réponse inflammatoire excessive, est un médiateur essentiel de la gravité de l’infection au coronavirus. En s’appuyant sur les propriétés anti-inflammatoires puissantes des acides gras oméga-3, l’étude pilote présente des preuves que ceux-ci peuvent soulager cette tempête de cytokines.

Pour parvenir à ces résultats, les auteurs de l’étude ont utilisé des échantillons de sang de 100 patients souffrant du virus pour analyser leur indice oméga-3. Ils concluent que même s’il s’agit d’une étude pilote, ces découvertes peuvent être utiles pour diminuer le risque d’effets indésirables dus au Covid-19.

Étude parue dans Prostaglandins, Leukotrienes and Essential Fatty Acids

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué