Des chercheurs ont trouvé une méthode pour faire régénérer le cartilage des articulations

Auteur: Hélène Proux

Des chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Stanford ont découvert un moyen de régénérer le cartilage des articulations. La perte de cette couche de tissu est en effet responsable de nombreux cas de douleurs articulaires et d’arthrite, notamment chez les personnes adultes.

La récupération du cartilage des articulations est possible selon les spécialistes

nouvelle méthode régénération cellules cartilage articulations


Les experts de Stanford ont inventé une méthode de faire reprendre le cartilage articulaire en causant d’abord de légères blessures au tissu articulaire, puis en utilisant des signaux chimiques pour stimuler la croissance des cellules souches squelettiques à mesure que les blessures guérissent. Le travail a été publié le 17 août dans la revue « Nature Medicine ».

« Le cartilage a un potentiel de régénération pratiquement nul à l’âge adulte, donc une fois qu’il est endommagé ou usé, ce que nous pouvons faire pour les patients est très limité », a déclaré le professeur adjoint de chirurgie Charles K.F. Chan. « Il est extrêmement gratifiant de trouver un moyen d’aider le corps à former ce tissu important. »a-t-il ajouté.

En réalité, le travail des chercheurs s’appuie sur des recherches antérieures qui ont abouti à l’isolement de la cellule souche squelettique, une cellule auto-renouvelable qui est également responsable de la production d’os, de cartilage et d’un type spécial de cellule qui aide les cellules sanguines à se développer dans la moelle osseuse.

Le cartilage des articulations est un tissu complexe et spécialisé qui crée un coussin lisse et gonflable entre les os au niveau des articulations. Lorsque ce cartilage est endommagé par un traumatisme et une maladie ou simplement s’amincit avec l’âge, les os peuvent se frotter directement les uns contre les autres, en provoquant douleur et inflammation qui peuvent éventuellement entraîner l’arthrite.

Le cartilage endommagé peut être traité grâce à une technique appelée microfracture lors de laquelle de minuscules trous sont percés dans la surface d’une articulation. La technique de la microfracture invite le corps à créer un nouveau tissu dans l’articulation, mais le nouveau tissu ne ressemble pas beaucoup au cartilage. « La microfracture a donné comme résultat ce qu’on appelle le fibrocartilage qui ressemble plus à du tissu cicatriciel qu’au cartilage naturel », a déclaré le professeur Chan. « Il recouvre l’os et vaut mieux que rien, mais il n’a pas le rebond et l’élasticité du cartilage naturel et il a tendance à se dégrader relativement vite. »

nouvelle recherche récupération cartilage articulations cellules


« Pendant longtemps, les gens ont supposé que le cartilage adulte ne se régénère pas après une blessure parce que le tissu ne contenait pas beaucoup de cellules souches squelettiques pouvant être activées. En travaillant sur un modèle de souris, l’équipe a documenté que la microfracture activait les cellules souches squelettiques. Laissées à elles-mêmes, cependant, ces cellules ont régénéré le fibrocartilage de l’articulation. » a dit Chan.

Mais que se passerait-il si le processus de guérison après la microfracture pouvait être orienté vers le développement du cartilage et loin du fibrocartilage ? Les chercheurs savaient qu’à mesure que l’os se développe, les cellules doivent d’abord passer par un stade cartilagineux avant de se transformer en os. Ils ont eu l’idée qu’ils pourraient encourager les cellules souches squelettiques dans l’articulation à commencer ce long chemin, mais arrêter le processus au stade du cartilage.

Dans ce but, les experts ont utilisé une puissante molécule appelée protéine morphogénétique osseuse 2 (BMP2) pour initier la formation osseuse après la microfracture, mais ont ensuite arrêté le processus à mi-chemin avec une molécule qui bloquait une autre molécule de signalisation importante dans la formation osseuse, appelée facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF).

« Ce que nous avons fait, c’est du cartilage qui est composé du même type de cellules que le cartilage naturel avec des propriétés mécaniques comparables, contrairement au fibrocartilage que nous obtenons habituellement », a déclaré Chan. « Il a également rétabli la mobilité des souris arthrosiques et réduit considérablement leur douleur. » Comme preuve que cela pourrait aussi fonctionner chez l’homme, les chercheurs ont transféré des tissus humains dans des souris.

La prochaine étape de la recherche consiste à mener des expériences similaires sur des animaux plus gros avant de commencer des essais cliniques sur l’homme. Ils pourraient concerner des personnes souffrant d’arthrite aux doigts et aux orteils. En attendant, les chercheurs soulignent que l’un des avantages de leur découverte est que les principaux composants d’une thérapie potentielle sont approuvés comme sûrs et efficaces par l’Administration des aliments et des médicaments.

*Source : medicalxpress.com

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué