Quelle alimentation pour l’équilibre thyroïdien ? Point sur les aliments bons pour la thyroïde !

Auteur: Jasmine Guillot

Si vous souffrez d’une hypothyroïdie, vous êtes probablement au courant de ce qu’il suit : médicaments hormonaux, alimentation saine pro-thyroïde et examens médicaux réguliers. Ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, Deavita.fr fait le point pour vous ! Qu’est-ce que le fonctionnement de la thyroïde ? Comment éviter un déséquilibre éventuel ? Qu’est-ce que le régime alimentaire spécial hypothyroïdie ? Quels sont les aliments bons pour la thyroïde à privilégier et quels sont ceux à éviter ? On vous dit tout sur le sujet !

Aliments bons pour la thyroïde : quoi manger et quoi éviter ?

nutriments et aliments pour pour la thyorïde régime alimentaire spécial hypothyroïdie et hyperthyroïdie


Commençons par le début : le fonctionnement de la thyroïde dans le corps humain. Située à la base du cou, la thyroïde est en effet une petite glande qui sécrète les hormones thyroïdiennes et qui est impliquée dans la bonne action de chaque organisme humain. Son déséquilibre peut entraîner une hypothyroïdie qui touche généralement 2 à 3 % de la population en France et provoque de nombreux symptômes, tels que prise de poids inexplicable, fatigue constante, constipation, etc.

régime alimentaire et aliments sains pour une glande thyroïde équilibrée


Et bien que les mesures alimentaires ne soient pas toujours une garantie suffisante pour rétablir l’équilibre thyroïdien, elles sont fortement recommandées par les spécialistes. En fait, il est bien connu que le contenu de nos assiettes a un impact direct sur la santé en général. Dans le cas du régime pro-thyroïde, il a pour but d’éviter la prise de poids et d’apporter les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de la glande.

régime alimentaire et nutriments indispensables pour une thyroïde saine et équilibrée

Fatigue importante, troubles cardiaques et lourdeurs digestives, les médicaments régulent le dysfonctionnement des hormones thyroïdiennes mais ne suffisent pas de rétablir l’équilibre thyroïdien. Alors agissez comme si vous n’aviez pas de médicament et assurez-vous de bien construire vos repas, de privilégier les aliments bons pour la thyroïde, d’avoir un système digestif fonctionnel et de bien gérer votre stress afin d’améliorer votre état de santé.

Hypothyroïdie et hyperthyroïdie : les symptômes qui doivent vous faire agir

aliments et nutriments pour soigner la glande thyroïde symptômes hypothyroïdie et hyperthyroïdie

Comme déjà mentionné, le symptôme le plus courant qui signe un ralentissement de la glande thyroïde est la prise de poids, 5 à 10 kilos en moins d’un mois. D’autres signes qui doivent vous faire agir sont une perte de cheveux importante, une grande fatigue accompagnée d’une déprime matinale. En revanche, des symptômes comme une perte de poids tout aussi rapide, un énervement, une excitation, une sensation de couper la parole aux autres en permanence, d’importantes perturbations du sommeil et des diarrhées inhabituelles peuvent signaler une accélération importante du métabolisme, une hyperthyroïdie.

Bienfaits et principes du régime pro-thyroïde

aliments bons pour la thyroïde symptômes hypothyroïdie alimentation pro thyroïde

Les points essentiels d’une alimentation spéciale hypothyroïdie sont :

  • adopter un régime alimentaire riche en iode, sélénium, vitamines B12 et D
  • éviter de grignoter entre les repas
  • maintenir une hydratation optimale tout au long de la journée
  • oublier les aliments industriels
  • préférer les aliments surgelés à la place des conserves
  • consommer au moins 2 légumes par repas
  • privilégier les fruits de mer
  • préférer la cuisson à la vapeur ou au four
  • éviter les aliments acidifiants et pro-inflammatoires

Après avoir adopté le régime alimentaire riche en iode et sélénium, vous devez commencer à observer les bienfaits suivants :

  • fatigue et prise de poids freinées
  • développement de nouvelles habitudes alimentaires saines
  • diminution des aliments nocifs ayant un impact négatif sur la glande thyroïde
  • besoins alimentaires en iode et sélénium enfin comblés

En bref, il s’agit d’un mode alimentaire globalement équilibrant qui fera du bien non seulement à votre glande thyroïde mais aussi à votre métabolisme.

Nutriments indispensables pour une glande thyroïde au top

nutriments bons pour la glande thyroïde

Pour que la glande thyroïde puisse fabriquer des hormones thyroïdiennes, elle a besoin de deux éléments : des matières premières issues de l’alimentation et des processus de fabrication interne dépendant partiellement de la nourriture. En ce qui concerne les matières premières, il n’y a pas d’hormones thyroïdiennes sans iode et tyrosine. Pour son bon fonctionnement, la glande a donc besoin de zinc, de fer, de sélénium, de vitamines B, D et d’oméga-3. Côté transport, le sang apporte à la thyroïde tous les matériaux dont elle a besoin pour fabriquer ses hormones thyroïdiennes. Et c’est toujours le sang qui transporte ces dernières, une fois fabriquées, jusqu’aux cellules du corps où elles opèrent.

Aliments, bons pour la glande thyroïde – les algues

quels aliments pour prendre soin de sa glande thyroïde

Pour chouchouter votre petite glande et vous assurer une santé optimale, il faut miser sur des aliments riches en iode. Sans ces derniers, la glande ne peut simplement pas produire des hormones thyroïdiennes. L’apport recommandé en iode est normalement 150 gr par jour. Et si vous pensez que le sel de table enrichi suffit pour combler ces besoins, ce n’est malheureusement pas le cas. On trouve donc de l’iode dans les fruits de mer, les poissons et les algues. En fait, ces dernières en contiennent 450 gr, soit 20 fois plus que les poissons. Vous pouvez alors saupoudrer votre salade d’été et vos crudités de nori, wakamé ou kombu. En tout cas,  il n’y a pas de risque d’excès, sauf si vous souffrez d’une hyperthyroïdie grave.

Les jaunes d’œuf

jaunes doeuf aliment bon pour la thyroïde

Un autre élément essentiel sans lequel la glande thyroïde ne peut pas fonctionner est le sélénium. Parmi les sources les plus fiables, on découvre les produits d’origine animale, tels que les laitages, la viande, les fruits de mer, les poissons et les jaunes d’œuf. Si vous êtes un végétalien, vous pouvez en trouver dans les céréales complètes et les noix de Brésil.

Les aliments fermentés

kéfir maison aliments fermentés pour soigner la thyroïde hypothyroïdie

Le système digestif et la glande thyroïde, qu’ont-ils en commun ? Selon certains spécialistes, le bon fonctionnement thyroïdien dépend fortement des bactéries saines qui se trouvent dans l’intestin. En cas d’un déséquilibre digestif, on observe vite un tonus thyroïdien diminué. Pour chouchouter à la fois l’intestin et la glande, rien de tel que de faire le plein de probiotiques naturels. Les aliments fermentés, comme le kimchi, le miso, le yaourt naturel, l’artichaut et la chicorée sont parmi les meilleures sources de probiotiques à ajouter au menu. Les boissons probiotiques maison comme le vin rouge, le kombucha, le jun, le kvas, le tepache et la recette de kéfir.

L’huile de noix de coco

huile végétale noix de coco riches en acides grass pour soigner la thyroïde

Croyez-le ou non, les huiles végétales et, plus précisément, l’huile de noix de coco a le potentiel de fournir à l’organisme tous les acides gras essentiels que le lait maternel contient. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes, le substitut végétalien du beurre lutte avec efficacité contre la prise du poids, la déprime matinale, les douleurs articulaires et musculaires, la constipation et la peau sèche, générées par un dysfonctionnement thyroïdien. Vous pouvez donc en consommer trois à quatre cuillères à soupe par jour pour booster la glande thyroïde. En assaisonnement ou en cuisson, l’huile de noix de coco se plie selon les envies culinaires de chacun.

Les bons gestes à adopter pour stimuler la glande

conseils et gestes à adopter pour stimuler la glande thyroïde

À part les bons aliments pour la thyroïde, on fait aussi point sur les bons gestes pour soigner cette dernière :

  • vérifier sa TSH avec votre médecin
  • arrêter de fumer
  • limiter le stress
  • surveiller votre vitamine D
  • effectuer une palpation de l’avant du cou avec vos deux mains

Aliments nocifs à éviter en cas d’hypothyroïdie

aliments nocifs pour la glande thyroïde patates douces laitages

Certains aliments sont reconnus comme étant néfastes pour la thyroïde. C’est le cas des aliments qui tombent dans la famille des choux (chou-fleur, chou chinois, brocolis, chou de Bruxelles etc). Ils sont connus pour pouvoir limiter l’absorption des hormones de substitution et sont riches en goitrine (molécule qui réduit la formation d’hormones thyroïdiennes). Outre les choux, il existe d’autres aliments capables de limiter l’absorption de l’iode. Si vous souffrez d’hypothyroïdie, vous devez impérativement réduire la consommation de :

  • lait
  • soja
  • millet
  • navet
  • radis
  • huile de colza
  • faux sel
  • patate douce
  • manioc
  • fritures
  • biscuits
  • bonbons

Toutefois, lorsqu’on dit « à éviter », cela ne veut pas pour autant dire de vous priver de ces aliments, s’ils font partie de vos coups de cœur. Vous pouvez donc en consommer à distance de la prise de vos médicaments. En ce qui concerne la prise de compléments alimentaires pour soigner les problèmes de la thyroïde, sachez que certains d’eux cachent des risques de malabsorption. Tel est le cas, par exemple, avec les compléments alimentaires qui contiennent du fer, du calcium et du magnésium. Voilà pourquoi, il est vivement conseillé de prendre votre médicament pour hypothyroïdie le matin à jeun, afin qu’il ait le temps d’être bien absorbé par l’organisme. Par contre, il existe des compléments soulageant les maladies thyroïdiennes, à condition, bien sûr, de les consommer sous surveillance médicale.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué