Vaccins ARNm : après l’Israël, les États-Unis signalent des cas de myocardite

Auteur: Claire Xavier

Pour ce qui est des effets indésirables des vaccins ARNm, comme ceux de Pfizer/BioNTech et de Moderna, les plus fréquents incluent fatigue, maux de tête, réaction au site de l’injection et fièvre. Cependant, des manifestations assez rares ont été également enregistrées telles qu’une paralysie du visage. Il semble d’ailleurs qu’un autre effet secondaire a été rapporté aux États-Unis. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont annoncé des cas de myocardite survenue après l’administration d’un vaccin à ARN messager. À ce stade, impossible de confirmer si les deux phénomènes sont liés.

Des cas de myocardite après l’administration des vaccins ARNm aux États-Unis

vaccins ARNm coronavirus Pfizer BioNTech Moderna effets secondaires cas de myocardites États-Unis pandémie Covid-19


Au cours de sa dernière réunion hebdomadaire du 17 mai 2021, le comité de la sécurité vaccinale aux États-Unis a discuté un nouvel effet secondaire des vaccins contre le Covid-19. Plus concrètement, plusieurs membres de l’organisation ont rapporté des cas de myocardite survenue après l’administration des vaccins ARNm, les sérums de Pfizer/BioNTech et de Moderna. Actuellement, on ignore si les deux événements sont associés, mais la majorité des personnes touchées sont admis à l’hôpital. Les médecins ont pu d’ailleurs identifier les personnes les plus à risque.

Dans son rapport hebdomadaire de 17 mai 2021, le comité de la sécurité vaccinale (VaST) a conclu que le nombre de cas de myocardites est relativement inférieur et qu’ils semblent survenir principalement chez des adolescents et des jeunes adultes. De plus, la prévalence chez les hommes est plus importante que chez les femmes. Le VaST a également indiqué que les myocardites apparaissent fréquemment dans les quatre jours suivants la vaccination, plus souvent après l’administration de la deuxième dose. La plupart des cas semblent être bénins et leur suivi est actuellement en cours, affirme l’organisation.

vaccins ARNm Pfizer Moderna coronavirus effets secondaires myocardites États-Unis pandémie Covid-19


Le nombre exact de cas n’a pas été annoncé, mais il était identifié comme « relativement faible » par la CDC. Le dernier rapport de l’ANSM datant de 21 mai 2021, ne signale aucun cas de myocardite en France.

Rappelons que 62 cas de myocardite ont été rapportés en Israël le mois dernier. Pareil à ceux aux États-Unis, ils ont survenu suite à la vaccination avec le sérum de Pfizer. Plus précisément, sur ces 62 cas, 56 ont apparu après l’administration de la deuxième dose.

Références :

CDC (mai 2021) : « Advisory Commitee on Immunization Practices (ACIP) ».

ANSM (mai 2021) : « Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la COVID-19 – Période du 07/05/2021 au 13/05/2021 ».

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué