Un test urinaire pourrait dépister les tumeurs cérébrales à un stade précoce

Auteur: Claire Xavier

Touchant 240 000 personnes en Europe, les tumeurs cérébrales peuvent se former dans n’importe quelle zone du cerveau, déclare l’Institut du Cerveau. Pareil aux autres types de cancer, plus le dépistage est précoce, plus les chances de guérison augmentent. Mais pour ce qui est des tumeurs dans le cerveau, le diagnostic à un stade précoce est assez difficile, car les symptômes apparaissent trop tard. À ne pas mentionner que les examens sont assez spécifiques et effectués uniquement en cas de suspicion. Mais il semble qu’un simple test urinaire peut changer la donne. Focus !

Développement d’un test d’urine pour détecter les tumeurs cérébrales

tumeurs cérébrales dépister test urinaire stade précoce méthode efficace étude


Publiée le 1 avril 2021 dans le journal ACS Applied Materials & Interfaces, l’étude dont nous allons vous parler aujourd’hui suggère qu’un simple test urinaire sera capable de détecter les tumeurs cérébrales à un stade précoce. Ce test a pour objectif d’extraire les microARN de l’urine. Ce sont en effet des acides qu’on trouve chez tous les êtres vivants et qui, en cas de tumeur au cerveau, contiennent des biomarqueurs. En d’autres termes, si le test d’urine détecte ces biomarqueurs, cela veut dire que l’individu a une ou plusieurs tumeurs cérébrales.

Pour que les tests urinaires puissent déceler un grand nombre de microARN, les chercheurs ont muni l’outil de plus de cent millions de nanofils en oxyde de zinc. Il s’agit d’une technologie pouvant détecter beaucoup plus d’acides que toutes les autres méthodes conventionnelles. Les auteurs de l’étude soulignent que ces nanofils peuvent être produits massivement, ce qui facilitera le dépistage des patients tout en augmentant leur nombre.

tumeurs cérébrales dépistage précoce à l'aide de simple test urinaire méthode efficace étude


Pour vérifier l’efficacité de leur méthode de dépistage, les scientifiques ont comparé des échantillons d’urine provenant de personnes avec et sans une tumeur au cerveau. Le test urinaire a pu distinguer entre 97 et 100% des patients malades et des individus sains peu importe la taille et la gravité des tumeurs.

Les chercheurs espèrent commercialiser bientôt leur dispositif de dépistage de tumeur au cerveau afin de diagnostiquer le plus de patients possible à un stade précoce.

Références :

Institut du Cerveau : « Les Tumeurs Cérébrales : Causes, Mécanismes Biologiques, Symptômes, Diagnostic et Traitements ».

ACS Applied Materials & Interfaces (avril 2021) : « Urinary MicroRNA-Based Diagnostic Model for Central Nervous System Tumors Using Nanowire Scaffolds », Atsushi Natsume et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué