Le chantier de la Tour Triangle à Paris débutera avant la fin de l’année avec le soutien financier d’Axa

Auteur: Claire Xavier

La construction de la Tour Triangle à Paris va enfin démarrer d’ici à la fin de l’année. Une nouvelle annoncée aujourd’hui, le 1 novembre, par le groupe Unibail-Rodamco-Wesfield dont le projet ambitieux sera soutenu financièrement par l’assureur Axa. Ce que l’on sait.

Le chantier de la Tour Triangle à Paris débutera d’ici à la fin de l’année

Tour Triangle Paris porte de Versailles début chantier d'ici à la fin de l'année Unibail-Rodamco-Westfield Axa projet signé Herzog et de Meuron


*Crédit image : Herzog & de Meuron

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le 1 novembre 2021, le groupe Unibail-Rodamco-Wesfield (URW) a annoncé le début du chantier d’un projet assez controversé : la Tour Triangle, un gratte-ciel situé dans l’enceinte du Parc des expositions de la porte de Versailles, dans le XVᵉ arrondissement de la capitale. Cette confirmation intervient aussi avec l’arrivée de l’assureur Axa comme un partenaire financier, ce qui permettra à URW d’optimiser l’allocation de ses ressources. En effet, le groupe a beaucoup souffert de la crise sanitaire, notamment de la fermeture des commerces identifiés comme non essentiels.

URW détient aussi le Forum des Halles, ainsi que plusieurs autres centres commerciaux. La décision du lancement du chantier de la Tour Triangle a été prise à tout dernier jour, alors que le groupe n’avait que jusqu’à la fin d’octobre pour signer le bail à construction. L’apport financier d’Axa reste à ce stade non précisé, mais l’assureur se veut fier de participer à la construction de ce projet phare pour la capitale française et sa région.

Le mérite en revient à l’agence d’architecture suisse Herzog & de Meuron dont la tour de 180 m de haut et de 42 étages va certainement changer le paysage du quartier. La Tour Triangle doit abriter un hôtel quatre étoiles, un centre de santé, un espace culturel, ainsi que les incroyables 2 000 m² dédiés à un espace de travail partagé, le soi-disant « coworking ».

Dévoilé pour la première fois en 2008 et d’un coût estimé à 500 millions d’euros, ce projet exceptionnel a fait l’objet de vives critiques de la part des habitants et des responsables politiques. D’après les premiers, la tour va fondamentalement modifier le paysage du quartier, tandis que les deuxièmes estiment que la forme irrégulière du bâtiment nécessitera une plus grande consommation d’énergie.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué