La découverte inquiétante d’un nouveau coronavirus transmis via le chien

Auteur: Claire Xavier

Des chercheurs de l’Université de Duke, aux États-Unis, ont fait une découverte assez surprenante qui a fortement ému le monde scientifique, mais qui sème aussi l’inquiétude. Les experts ont détecté un nouveau coronavirus chez un groupe d’enfants hospitalisés pour une pneumonie en Malaisie entre 2017 et 2018. Il s’agit d’une petite étude pilote selon laquelle le virus a été transmis du chien à l’humain. L’étude a paru le 20 mai 2021 dans la revue Clinical Infectious Diseases.

Des chercheurs américains ont découvert un nouveau coronavirus transmis via le chien

nouveau coronavirus découverte récente patients hospitalisés pneumonie transmission via le chien pandémie Covid-19


S’il est identifié comme un agent pathogène, le nouveau coronavirus d’origine canine pourrait représenter le huitième coronavirus connu pour causer une maladie chez l’Homme. De plus, cette découverte suggère aussi que les virus de cette famille se transmettent plus fréquemment aux humains qu’on ne le pensait.

« On ignore à ce stade le niveau de propagation de ce virus ni sa capacité de transmission du chien à l’Homme ou entre les humains », a déclaré Gregory Gray, professeur en médecine à l’Université de Duke et auteur principal de l’étude, cité par Duke Today.

Quand la pandémie de coronavirus s’est répandue, le professeur a travaillé au sein d’une équipe scientifique qui a développé en 2020 un outil de diagnostic permettant de détecter la majorité des coronavirus appartenant à la famille des Coronaviridae dont le SARS-CoV-2 responsable de la maladie à Covid-19. Les chercheurs ont utilisé notamment ce test de dépistage pour étudier 301 cas archivés de pneumonie. Ils ont ainsi identifié des signaux de coronavirus d’origine canine chez huit personnes admises à l’hôpital pour une pneumonie à Sarawak, l’un des deux États de Malaisie orientale.

nouveau coronavirus transmis via le chien découverte américaine pneumonie Malaisie pandémie Covid-19


Des chercheurs de l’Université d’État de l’Ohio dirigés par Anastasia N. Vlasova, ont pu cultiver un virus à partir de l’un des spécimens cliniques afin de l’identifier comme un nouveau coronavirus canin.

« Il existe probablement de nombreux coronavirus d’origine canine qui circulent et qui se transmettent à l’humain sans que nous nous rendions compte », a ajouté le Pr. Gray. D’après lui, le test de diagnostic susmentionné a le potentiel d’identifier d’autres virus  inconnus à l’Homme avant qu’ils ne provoquent une pandémie.

« Ces agents pathogènes ne causent pas de pandémie du jour au lendemain », poursuit-il, en ajoutant qu’ils nécessitent « de nombreuses années pour s’adapter au système immunitaire humain et provoquer une infection avant d’atteindre une capacité de transmission interhumaine. Nous devons rechercher ces agents pathogènes et les détecter en avance », a-t-il conclu.

En effet, le rôle des animaux de compagnie dans la propagation du coronavirus a fortement intéressé le monde scientifique. Rappelons qu’une étude récente a dévoilé que l’Homme peut contaminer son chat. Des affirmations pareilles concernant les chiens ont été également répandues. Hélas, plus d’un an après le déclenchement de la pandémie, les questions demeurent beaucoup plus nombreuses que les réponses.

Références :

Clinical Infectious Diseases (2021) : « Novel Canine Coronavirus Isolated from a Hospitalized Pneumonia Patient, East Malaysia », Gregory Gray et coll.

Duke Today (2021) : « Duke-Led Team Identifies New Coronavirus Threat To Humans », Gregory Phillips.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué