Un anticorps monoclonal en tant qu’une méthode contraceptive révolutionnaire

Auteur: Claire Xavier

Environ 40% des grossesses humaines ne sont pas planifiées, ce qui indique la nécessité du développement de nouvelles méthodes de contraception plus efficaces. C’est ce que déclarent les auteurs d’une nouvelle étude qui présentent une méthode contraceptive révolutionnaire : un anticorps monoclonal qui agglutine et immobilise les spermatozoïdes. Les résultats étaient publiés le 10 juillet 2021 dans la revue EBioMedicine.

Développement d’une nouvelle méthode contraceptive efficace à base d’un anticorps monoclonal

méthode contraceptive révolutionnaire nouveau contraceptif pour femmes anticorps monoclonal agglutiner et immobiliser les spermatozoides


Pilule, anneau, préservatifs féminins et ainsi de suite, on connaît très bien les moyens de contraception actuellement disponibles. Mais d’ici à quelques années, les femmes pourraient profiter d’une méthode contraceptive révolutionnaire qui repose sur une toute nouvelle technologie. Comme nous avons mentionné ci-haut, il s’agit d’un anticorps monoclonal anti-sperme.

Baptisé anticorps contraceptif humain ou HCA (de l’anglais Human Contraception Antibody), ce nouveau contraceptif était testé en laboratoire et a révélé une action assez puissante. Cette dernière consiste notamment à agglutiner et ensuite à immobiliser les spermatozoïdes tout en empêchant ainsi la fécondation de l’ovule. Le HCA est déposé dans un film dissoluble et il sera administré par voie vaginale. Il serait donc un contraceptif à la demande contrôlée par la femme.


Afin de mieux évaluer l’efficacité du HCA, l’équipe scientifique l’a testé in vitro dans de différentes concentrations et conditions physiologiquement pertinentes. Par exemple, les chercheurs ont mélangé l’anticorps monoclonal à des spermatozoïdes originaires de volontaires en bonne santé. Dans les 15 secondes suivant l’intervention, les spermatozoïdes se sont immobilisés et sont restés fermement fixés les uns sur les autres. Aucune inflammation vaginale n’a été constatée pendant les tests de culture de tissus en laboratoire.

Vu de son efficacité et de son caractère inoffensif pour la santé, cette méthode contraceptive serait capable de combler les lacunes actuelles dans le monde de la contraception, prévoient les chercheurs.

L’anticorps monoclonal fait actuellement l’objet de tests au sein d’un essai clinique de phase 1. Les chercheurs estiment également que le HCA pourrait être associé à d’autres anticorps comme anti-VIH et anti-HSV afin d’offrir une protection optimale à la fois contre la grossesse non désirée et les infections sexuellement transmissibles.

Référence :

EBioMedicine (juillet 2021) : « Production and characterization of a human antisperm monoclonal antibody against CD52g for topical contraception in women », Deborah Anderson et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué