Covid-19 et cerveau : le coronavirus réduit le volume de la matière grise

Auteur: Claire Xavier

Les scientifiques travaillent au quotidien pour décrypter les conséquences du SARS-CoV-2 sur notre santé. Et chaque jour, on apprend quelque chose de nouveau. Par exemple, une étude récente a découvert que les patients Covid-19 qui nécessitaient une oxygénothérapie avaient un volume de matière grise réduit dans le lobe frontal de leur cerveau par rapport à ceux qui n’avaient pas besoin d’oxygène pendant leur traitement. Cela étaient également lié à des répercussions plus sévères dans les six mois suivant la guérison.

Des chercheurs ont découvert une diminution de la matière grise dans les cerveaux des patients atteints de Covid-19

matière grise cerveau volume diminué patients Covid-19 oxygénothérapie conséquences du coronavirus étude


Environ 15% des patients hospitalisés pour une infection par SARS-CoV-2 présentent des complications neurologiques. Les symptômes incluent des troubles de la conscience, une confusion ainsi qu’une agitation et se manifestent le plus souvent chez des personnes gravement malades. Cependant, on ignore les effets physiques du virus sur le cerveau lui-même. Pour en savoir plus, des chercheurs de l’Université d’État de Géorgie à Atlanta, aux États-Unis, ont analysé les scanographies des patients en état d’évaluation des symptômes neurologiques dans un hôpital spécialisé à Brescia, en Italie. Les résultats ont paru le 13 avril 2021 dans le journal Neurobiology of Stress.

L’équipe scientifique a évalué la quantité de matière grise dans le cerveau de 120 personnes dont 58 souffraient d’une infection par Covid-19. Les chercheurs ont constaté que les patients qui ont subi une oxygénothérapie présentaient une quantité de matière grise réduite dans les lobes frontaux de leur cerveau en comparaison de ceux qui n’en avait pas besoin. Cette diminution était également associée à un handicap plus sévère dans les six mois suivant la sortie de l’hôpital. En outre, les personnes atteintes de fièvre lors de leur infection présentaient une matière grise réduite dans le lobe temporal et le lobule fusiforme.

matière grise cerveau quantité réduite nouvelle étude conséquences du coronavirus oxygénothérapie


L’étude a également révélé que la réduction de la matière grise dans les régions frontales cérébrales était associée à une agitation, ce qui pourrait expliquer les changements d’humeur que les patients guéris subissent souvent.

« Des complications neurologiques chez des patients Covid-19 sont de plus en plus signalées », explique l’un des auteurs de l’étude, Vince Calhoun, en ajoutant que « une réduction de la matière grise a été également observée chez d’autres troubles de l’humeur, comme la schizophrénie, et elle est probablement liée à la façon dont la matière grise affecte la fonction des neurones ».

Références :

MedicalNewsToday (2021) : « COVID-19 may reduce gray matter volume in brain, small study suggests », James Kingsland

Neurobiology of Stress (2021) : « Alterations of frontal-temporal gray matter volume associate with clinical measures of older adults with COVID-19 », Kuaikuai Duan et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué