Traitement des maladies cutanées via un appareil sur le modèle du scarabée

Auteur: Claire Xavier

Ce n’est pas un secret que le traitement de certaines maladies cutanées peut être une tâche assez complexe, voire impossible. Nombreux sont les produits cosmétiques et les médicaments disponibles sur le marché qui promettent des résultats révolutionnaires. Alors que ces articles s’avèrent efficaces pour certaines personnes, ce n’est pas du tout le cas chez d’autres. Donc, le développement de soins de la peau personnalisés est plus nécessaire que jamais. Dans ce contexte, des scientifiques canadiens de l’Université McGill ont pu inventer un outil intelligent pour des soins cutanés personnalisés inspirés par les scarabées plongeurs. Les travaux ont paru le 16 juin 2021 dans Science Advances.

Un appareil intelligent sur le modèle du scarabée pour traiter les maladies cutanées de façon personnalisée

maladies cutanées traitement personnalisé développement appareil intelligent scarabées plongeurs étude canadienne


Expliquons d’abord que les scarabées plongeurs présentent des insectes aquatiques qui ont des poils adhésifs spéciaux. Ces derniers se trouvent sur les pattes antérieures du mâle et lui permettent de s’accrocher à son compagnon sous l’eau. Les poils adhésifs profitent de structures et de cavités uniques en forme de ventouse. Cette caractéristique offre une forte fixation en cas de surfaces humides et irrégulières. Les chercheurs canadiens se sont intéressés notamment à cette particularité pour le développement éventuel d’un appareil intelligent de surveillance en temps réel de l’état de la peau. Plus concrètement, ils voulaient créer un outil capable de s’attacher à la surface irrégulière de la peau.

maladies cutanées développement appareil intelligent pour traitement personnalisé scarabées plongeurs étude


Pour ce faire, les scientifiques ont fabriqué des ventouses artificielles de petite taille qui adhèrent à la peau pour collecter et surveiller les fluides corporels. Des hydrogels de capture de fluide y étaient également intégrés pour observer les niveaux de pH. En outre, la couleur de cet hydrogel changeait en fonction des niveaux d’acidité.

Les ventouses artificielles devraient être appliquées à des patchs personnalisés de traitement de la peau via des adhésifs médicaux. En s’appuyant sur leurs résultats, les chercheurs expliquent que cet appareil intelligent pourrait être utilisé dans le cadre d’un diagnostic sur place des biomarqueurs propres à des maladies cutanées.

Référence :

Science Advances (juin 2021) : « Diving beetle–like miniaturized plungers with reversible, rapid biofluid capturing for machine learning–based care of skin disease », Bo-yong Park et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué