Édulcorants artificiels : des dangers potentiels pour la flore intestinale

Auteur: Claire Xavier

Nombreux sont les facteurs qui peuvent mettre notre flore intestinale en déséquilibre : de l’alimentation au stress et l’anxiété, en passant par les troubles de santé. Par conséquent, des perturbations associées à notre vie quotidienne peuvent survenir. Voici pourquoi, des scientifiques du monde entier s’intéressent fortement au microbiote intestinal et les facteurs qui l’affectent. Par exemple, une étude récente a découvert que les édulcorants artificiels peuvent altérer les bonnes bactéries des intestins, les faire envahir la paroi intestinale et engendrer ainsi de graves problèmes potentiels de santé. Les résultats ont paru le 15 mai 2021 dans la revue International Journal of Molecular Sciences.

Les effets néfastes des édulcorants artificiels sur la santé intestinale

édulcorants artificiels perturber flore intestinale rendre les bactéries pathogènes risque problèmes graves de santé étude


Favoriser sa santé intestinale à l’aide des aliments appropriés est priorité de chaque personne qui se respecte. En revanche, une mauvaise alimentation peut altérer le microbiote et causer des problèmes de santé. L’étude susmentionnée est en effet la première à démontrer les effets pathogènes de certains des édulcorants artificiels les plus courants – saccharine, sucralose et aspartame – sur deux types de bactéries intestinales : Escherichia coli et Enterococcus Faecalis.

Des études précédentes ont révélé que les édulcorants artificiels peuvent modifier le nombre et le type des bactéries intestinales. Mais la nouvelle recherche moléculaire dirigée par des scientifiques de l’Anglia Ruskin University, a dévoilé que ces substances peuvent également rendre les bactéries pathogènes. Ces dernières peuvent se fixer aux cellules Caco-2, les envahir et les tuer. Les Caco-2 présentent des cellules épithéliales tapissant la paroi de l’intestin.

édulcorants artificiels altérer les bactéries intestinales entraîner problèmes graves de sante nouvelle étude


Les chercheurs ont découvert qu’à une concentration équivalente à deux canettes de boissons gazeuses diètes, les trois édulcorants que nous avons mentionnés plus haut augmentaient significativement la fixation d’Escherichia coli et d’Enterococcus Faecalis aux cellules Caco-2. Ils amplifiaient aussi de façon différente la formation de biofilms.

Les bactéries se développant au sein d’un biofilm, sont moins sensibles aux traitements contre la résistance antimicrobienne. En outre, elles sont plus susceptibles de libérer des toxines et de manifester des facteurs de virulence. Ceux-ci sont des molécules pouvant provoquer des maladies.

Qui plus est, les trois édulcorants ont fait les bactéries pathogènes envahir les cellules Caco-2 à l’exception de la saccharine qui n’a manifesté aucun effet considérable sur l’invasion de l’Escherichia coli.

L’auteur principal de l’étude, le Dr. Havovi Chichger a précisé que les modifications induites par les pathogènes « pourraient entraîner une détérioration de notre intestin, ce qui peut être lié à une infection, une septicémie et une défaillance de plusieurs organes ».

Références :

International Journal of Molecular Sciences (mai 2021) : « Artificial Sweeteners Negatively Regulate Pathogenic Characteristics of Two Model Gut Bacteria, E. coli and E. faecalis », Havovi Chichger et Aparna Shil.

EurekAlert! (juin 2021) : « Study shows potential dangers of sweeteners ».

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué