Covid long : les jeunes adultes sont également à risque (étude)

Auteur: Claire Xavier

Depuis la première vague de la pandémie de coronavirus, un tas de symptômes persistants ont été observés chez de nombreux patients. Cette persistance se manifeste par la présence d’au moins un des signes initiaux un mois après l’infection. Certains individus ont même rapporté la présence de symptômes jusqu’à six mois après leur guérison. Dans ce cas, on parle de Covid long qui semble affecter également les jeunes âgés de 16 à 30 ans. C’est ce que suggère une étude norvégienne publiée le 23 juin 2021 dans la revue Nature Medicine.

Le Covid long n’a pas épargné non plus les jeunes, affirme une nouvelle étude

Covid long jeunes adultes à risque nouvelle étude norvégienne pandémie de coronavirus SARS-CoV-2


Covid-19 longue durée : une forme traînante de l’infection respiratoire qui perturbe la vie de plusieurs personnes à travers le monde entier. Et alors qu’on croyait que les personnes âgées et celles qui souffrent de pathologies sont le plus à risque, il en ressort que le Covid long n’a pas épargné non plus les jeunes. Selon une étude réalisée en Norvège au cours de la première vague de la pandémie, la moitié des jeunes de 16 à 30 ans soumis à une quarantaine après leur diagnostic de SARS-CoV-2, présentaient des symptômes de la maladie six mois plus tard.

Plus concrètement, 28% d’eux présentaient une perte de l’odorat et du goût, 11% avaient des troubles de la mémoire, 21% sentaient une fatigue, 13% avaient des difficultés respiratoires et 13% souffraient de problèmes de concentration.

« Le fait que des jeunes adultes atteints d’une forme légère du Covid-19 courent un risque de dyspnée et de problèmes cognitifs de longue durée soulignent l’importance de mesures préventives telles que la vaccination. », concluent les auteurs de l’étude.

Covid long jeunes à risque nouvelle étude pandémie de coronavirus


Quels sont les symptômes de cette forme longue du virus ?

La Haute Autorité de Santé a en effet décrypté les symptômes du Covid long plus tôt cette année,  le 12 février dans un rapport. Parmi les manifestations figurent notamment :

  • Fatigue intense.
  • Troubles neurologiques d’origine cognitive et sensorielle; céphalées.
  • Problèmes cardio-thoraciques : douleurs et oppressions thoraciques, tachycardie, dyspnée et toux.
  • Perte prolongée de l’odorat et du goût.
  • Troubles digestifs et cutanés.
  • Douleurs musculaires ou articulaires.

Référence :

Nature Medicine (juin 2021) : « Long COVID in a prospective cohort of home-isolated patients », Bjørn Blomberg et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué