Coronavirus : le gel hydroalcoolique considéré dangereux pour la peau

Auteur: Claire Xavier

Un produit incontournable de la lutte contre la propagation du coronavirus, le gel désinfectant est actuellement utilisé quelques fois par jour. Acheté en pharmacie ou fait à la maison, le gel hydroalcoolique est devenu un élément omniprésent de notre quotidien. Et bien qu’il s’avère très utile en période de pandémie, une dermatologue espagnole alerte sur des dangers potentiels liés à l’exposition au soleil. Alors, de quoi s’agit-il au juste et faut-il s’inquiéter ?

Le gel hydroalcoolique considéré dangereux pour la santé cutanée

gel hydroalcoolique santé dangers coup de soleil


Des dermatologues espagnols expliquent, dans le quotidien El Mundo, que le gel hydroalcoolique s’avère plutôt néfaste pour la surface cutanée des mains. Du fait de sa teneur très élevée en alcool, le désinfectant n’apprécie pas le soleil et peut donc provoquer des brûlures cutanées. Marta Frieyro, dermatologue à l’hôpital Quirónsalud Marbella, affirme qu’une exposition prolongée aux rayons UV est tout à fait capable de causer des brûlures plus ou moins graves sur les mains surtout chez les enfants. À ceci s’ajoute également le risque d’apparition de tâches ainsi que d’assombrissement de la peau.

Cependant, Pierre Parneix du Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux présente une explication plus détaillée. Il s’est confié au Huffington Post en expliquant que le gel désinfectant ne peut que causer une sècheresse des mains, ce qui à son tour augmente le risque de brûlures.

gel désinfectant dangers exposition au soleil brûlures étude espagnole


Et la solution ? Alors, c’est très simple ! On hydrate davantage la peau avant de s’exposer au soleil. Les spécialistes conseillent également de ne pas abuser lors de l’application du désinfectant et de bien choisir celui-ci en faisant attention aux étiquettes. Privilégiez les produits adaptés à la chaleur qui ne présentent pas de danger pour la peau. Autrement dit, ceux dotés de propriétés cosmétiques optimales.

Si non, on risque de souffrir de ce qu’on appelle dermite en breloque, explique Catherine Oliverès-Ghouti. Cette condition résulte de la réaction de l’alcool sur les mains avec le soleil et se caractérise par une peau rouge et irritée qui par la suite se transforme en pigmentation marron. On fonce donc sur l’eau et le savon autant que possible surtout lorsqu’on va à la plage et on adopte des techniques pour arrêter de se toucher le visage.

Quelques conseils utiles pour limiter les dégâts

gel désinfectant main dangers exposition au soleil brûlures

On est d’accord que les gels antibactériens sont indispensables face à des épidémies. Mais comme déjà expliqué, ils peuvent également nuire à la peau en la desséchant et en la rendant ainsi susceptible à des irritation et infections. Et dans ce contexte, voici quelques astuces afin de réduire les dégâts au minimum :

  • Évitez d’utiliser du gel hydroalcoolique chez vous. L’eau et le savon feront l’affaire.
  • Privilégiez les produits spécialement destinés à une peau sensible bourrés d’actifs émollients tels qu’huiles végétales, aloe vera, etc.
  • N’oubliez pas l’hydratation abondante des mains surtout pendant la nuit quand l’utilisation de masque ou de gants hydratants est particulièrement recommandée.

Source : El Mundo

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué