Le « bon cholestérol » HDL peut, lui aussi, augmenter le risque de maladie cardiaque

Auteur: Claire Xavier

Comme vous le savez peut-être déjà, il y a deux types de cholestérol : lipoprotéines de faible densité (LDL) ou le soi-disant mauvais cholestérol et lipoprotéines de haute densité (HDL) ou le soi-disant bon cholestérol. En règle générale, on croit que avoir des taux élevés du HDL est bon pour la santé. Cependant, des chercheurs ont découvert une mutation génétique chez un petit pourcentage de personnes ayant de hauts niveaux de bon cholestérol. Selon leurs travaux, cette mutation augmente le risque de maladie cardiaque. L’étude était publiée en mars 2016 dans la revue Science.

Les taux élevés de cholestérol HDL présentent une conséquence pour la santé

cholestérol HDL taux élevé augmenter risque de maladies cardiaques mutation génétique bon cholestérol étude scienfique


Cette mutation n’est présente que chez environ six personnes sur 10 000 dans la population générale. En outre, elle semble être spécifique aux personnes d’origine juive ashkénaze. D’après l’auteur principal de l’étude, le Dr. Daniel J. Rader, c’est la première étude à avoir montré un rapport entre une mutation génétique les forts taux de cholestérol HDL.

Les chercheurs de l’école de médecine Perelman au sein de l’Université de Pennsylvanie ont étudié les régions régulatrices de lipides du génome chez 328 personnes présentant un taux élevé de HDL. Leurs résultats étaient comparés à un groupe témoin dont les participants avaient de faibles niveaux de HDL.

bon cholestérol HDL taux élevé augmenter risque de maladies cardiaques mutation génétique étude scienfique


En règle générale, les lipoprotéines de haute densité (HDL) ont pour mission de ramasser les plaques accumulées le long des parois des artères par le LDL. En cas d’une forte accumulation, ces plaques obstruent les artères et entraînent des crises cardiaques ou d’autres problèmes. Pour s’en débarrasser, le HDL transporte les plaques vers le foie pour qu’elles puissent être éliminées.

Cependant, la mutation génétique freine ce processus et les lipoprotéines de haute densité continuent de circuler dans le système sanguin sans pouvoir ramasser le LDL. Autrement dit, les plaques peuvent s’accumuler sans aucun souci tout comme chez les personnes dont le taux du mauvais cholestérol est élevé.

Selon Rader, il importe que les porteurs de cette mutation génétique diminuent leur taux du cholestérol LDL que d’augmenter les niveaux du cholestérol HDL qui ne fonctionne pas correctement.

Source :

Healthline (mars 2016) : « When Having Lots of ‘Good’ Cholesterol Isn’t Good », David Mills.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué