Avoir le bras aimanté après vaccin Covid-19 : un mythe ou une réalité ?

Auteur: Claire Xavier

Y-a-t-il un nouvel effet secondaire du vaccin contre le SARS-CoV-2 ? Plusieurs vidéos circulant sur les réseaux sociaux ont démontré une manifestation assez bizarre qui a fortement ému la Toile : le bras aimanté après vaccin Covid-19 ! Les personnes montrent un aimant, et même un téléphone portable, collé au site où leur injection était administrée. Ce que l’on sait.

Bras aimanté après vaccin Covid-19 : le sérum, contient-il des particules aimantées ?

bras aimanté apres vaccin covid mythe ou réalité avis experts hypothèses pandémie coronavirus


Qu’en est-il du bras aimanté après vaccin Covid-19 ? Alors, comme nous venons de mentionner, plusieurs vidéos circulant sur les réseaux sociaux mettent en évidence « des personnes soi-disant fraîchement vaccinées se collant un aimant à l’endroit de leur injection », a annoncé Le Figaro hier, le 1 juin. Certains individus suggèrent donc que les vaccins contre le coronavirus contiennent des particules aimantées comme des nanos puces. Voici l’explication des experts.

D’après le physicien et professeur des Universités à Paris-Saclay Julien Bobroff interrogé par Le Figaro, les vaccins contre le Covid-19 ne contiennent pas de particules aimantées. L’expert explique que le fait d’injecter des aimants avec le vaccin via une aiguille est « impossible du point de vue de la physique », car ils doivent être très gros pour qu’ils puissent s’attirer.

bras aimanté apres vaccin covid effet secondaire puces avis experts hypothèses pandémie coronavirus


Le physicien Éric Palm a dit à la BBC que pour réussir à s’injecter des particules aimantées, ces dernières devraient être extrêmement petites afin d’entrer dans une aiguille de « moins d’un millimètre de diamètre ». Il a ajouté encore que si une particule était « extrêmement magnétique, elle serait si petite qu’elle ne permettrait pas à un aimant de coller à la peau ». Cette hypothèse était également partagée par le professeur Bobroff.

L’hypothèse concernant les puces dans les vaccins a également fait fureur sur la Toile. Mais Julien Bobroff l’a rapidement rejetée en précisant que les puces ne sont pas magnétiques et  qu’elles sont fabriquées à partir de cuivre et de silicium. Le professeur conclut que « même si ces puces étaient magnétiques ou nano et passaient dans le trou de l’aiguille, dans tous les cas, ça ne permettrait pas de tenir un gros aimant ».

Mais comment donc expliquer le bras aimanté après vaccin Covid-19 ? Selon les deux physiciens, il s’agit tout simplement d’un « tour de magie le plus nul du monde » ou des « effets d’adhésion ».

Référence :

Le Figaro (mai 2021) : « Non, les vaccins anti-covid ne contiennent pas de particules aimantées », Jeanne Sénéchal.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué