Boire du lait régulièrement n’est pas lié à une augmentation du cholestérol

Auteur: Claire Xavier

Lorsqu’on souffre d’un taux de cholestérol élevé, faire attention à son alimentation est un geste crucial pour rester en bonne santé et chouchouter son système cardiovasculaire. Par exemple, il est essentiel de bannir certains aliments, comme la viande rouge, les produits transformés et gras, de son menu et de privilégier d’autres comme les fruits et les légumes. Associée à un risque cardiométabolique élevé, la consommation de lait était plutôt déconseillée aux personnes concernées. Mais une étude récente parue hier, le 24 mai 2021, dans l’International Journal of Obesity vient de montrer que boire du lait régulièrement n’augmente pas le taux de cholestérol. De plus, les chercheurs ont remarqué une réduction du risque de maladie coronarienne.

Non, boire du lait régulièrement n’augmente pas le taux de cholestérol, affirme une étude récente

boire du lait n'augmente pas le taux de cholestérol risque diminué de maladie coronarienne étude


Il s’agit concrètement d’une méta-analyse portant sur les résultats de trois grandes études impliquant jusqu’à 1,9 million de participants. Pour les besoins de leur étude, les chercheurs ont utilisé une approche génétique pour étudier en profondeur une variation du gène de la lactase liée à la digestion des sucres du lait qu’on connaît communément comme lactose.

Ensuite, les scientifiques ont constaté que parmi les personnes ayant une variation génétique dans la digestion du lactose, celles qui buvaient une plus grande quantité de lait présentaient un taux inférieur de cette variante. Qu’est-ce que ça veut dire ?

boire du lait taux de cholestérol sans danger risque réduit de maladie coronarienne nouvelle étude


Alors, les chercheurs expliquent que les personnes ayant cette variation génétique (celle qui est associée à une consommation de lait plus importante) présentaient en effet une graisse corporelle et un indice de masse corporelle (IMC) plus élevés. Ce qui était le plus intéressant était leurs taux de cholestérol LDL et HDL plus faibles. Mais ce n’est pas tout. Les experts ont également constaté que ces individus courent un risque significativement inférieur de développer une maladie coronarienne. Plus précisément, il s’agit d’un risque réduit de 14%.

En s’appuyant sur les résultats de son étude, l’auteur principal, le professeur Vimaleswaran Karani, conclut que malgré l’augmentation légère de l’IMC et de la graisse corporelle, boire du lait régulièrement ne présente pas un facteur de risque majeur de maladie cardiovasculaire.

Référence : International Journal of Obesity (2021) : « Evidence for a causal association between milk intake and cardiometabolic disease outcomes using a two-sample Mendelian Randomization analysis in up to 1,904,220 individuals », Vimaleswaran Karani et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué