Selon une étude, les bactéries intestinales impactent la gravité de l’AVC

Auteur: Claire Xavier

Nombreuses sont les études scientifiques ayant montré qu’une flore intestinale en mauvaise santé peut affecter plusieurs aspects de la santé humaine. Par exemple, des chercheurs français ont démontré qu’un microbiote perturbé peut entraîner une dépression. Il semble d’ailleurs que les maladies cardiovasculaires ne sont non plus épargnées. C’est ce que suggère une recherche menée par des scientifiques de la Cleveland Clinic. D’après les spécialistes, les bactéries intestinales influencent la gravité de l’accident vasculaire cérébral (AVC) et affectent aussi la déficience fonctionnelle post-AVC. Les travaux étaient publiés le 16 juin 2021 dans la revue Cell Host & Microbe.

Le rôle des bactéries intestinales dans l’AVC et ses conséquences

bactéries intestinales effets gravité accident vasculaire cérébral déficience fonctionnelle modifier habitudes alimentaires étude


Pour mieux comprendre l’impact des bactéries intestinales sur la santé cardiovasculaire, les experts ont travaillé avec un modèle animal. Au cours de leur étude, ils se sont particulièrement intéressés aux effets néfastes du TMAO ou triméthylamine N-oxyde. Celle-ci participe au risque cardiovasculaire et présente un déchet produit par les bactéries de l’intestin quand elles transportent certains nutriments se contenant en grande quantité dans la viande rouge et d’autres denrées d’origine alimentaire. L’influence de la choline, un nutriment vital synthétisé par le foie, était également examinée.

Après avoir effectué leurs analyses, les chercheurs ont constaté que les deux composés susmentionnés augmentaient la taille et la gravité des AVC. En outre, ils entraînaient aussi une altération significative de la santé cardiovasculaire.

« Cette nouvelle étude prouve pour la première fois que les bactéries intestinales, en particulier la TMAO, peuvent impacter directement la gravité de l’accident vasculaire cérébral ou la déficience fonctionnelle après sa survenue », explique l’un des auteurs de l’étude, le Dr. Hazen.

bactéries intestinales impact gravité accident vasculaire cérébral déficience fonctionnelle nouvelle étude consommation viande rouge


Les chercheurs expliquent que les niveaux élevés de la TMAO impactent la fonctionnalité motrice et cognitive après la survenue d’un accident vasculaire cérébral. Qui plus est, les individus ayant des taux élevés de triméthylamine N-oxyde ont subi des lésions cérébrales plus importantes au fil du temps. Les capacités motrices et cognitives étaient, elles-aussi, considérablement influencées.

Une diminution de la gravité de l’AVC a été constaté après des modifications alimentaires. Les scientifiques ont remarqué que manger moins de viande rouge et d’œufs a donné des résultats positifs. Par conséquent, ils encouragent de troquer les protéines animales contre des protéines végétales permettant de réduire le niveau de TMAO.

Références :

Cell Host & Microbe (juin 2021) : « Gut microbes impact stroke severity via the trimethylamine N-oxide pathway », Stanley L. Hazen et coll.

Science Daily (juin 2021) : « Link found between gut microbes and stroke ».

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué